Accéder au contenu principal

Articles

Nouvelle année pastorale à Kikwit : « Ensemble, construisons notre Eglise. »

L’évêque de Kikwit, dans la province du Kwilu, Mgr Timothée Bodika, a
ouvert l’année pastorale 2017-2018 par une messe présidée le 15
octobre dans la cathédrale saint François-Xavier de Kikwit. L’évêque a
lancé à cette occasion le plan pastoral diocésain 2017-2020. « Ensemble, construisons notre Eglise », tel est le thème général."
Articles récents

Abbé Léonard Santedi : "L’Université catholique donnera des bases pour une nouvelle humanité."

« Lumen super flumen, La lumière au-dessus du fleuve ». La devise de l’Université catholique du Congo sera vécue suivant un nouveau plan stratégique au cours de l’année académique nouvelle 2017-2018 ouverte solennellement le lundi 16 octobre dans l’amphitéatre de l’Université à Kinshasa-Limete par le Grand chancelier de l’Université, le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani. « Lumen super flumen », la lumière au-dessus du fleuve. Le chœur de l’Université l’a chanté, Mgr Utembi l’a rappelé dans l’homélie de la messe. La grandeur et l’importance de l’Université, Mgr Utembi l’a explicité davantage dans l’allocution d’ouverture. Historiquement, l’Université est née du cœur de l’Eglise, a-t-il dit. Et l’Université catholique joue un rôle particulier.

Les étudiants consacrés exhortés à l’étude pour répliquer aux sectes

« Les temps sont graves. Il faut approfondir la foi catholique pour répliquer aux sectes religieuses qui en sont venues, par exemple, à diviniser leurs chefs et à réclamer un Dieu pour les Noirs ». L’avertissement est de Mgr Louis Mbwol, évêque émérite d’Idiofa. Dans l’église Notre-Dame de Fatima de Kinshasa-Gombe, l’évêque s’adressait, le samedi 14 octobre, à des centaines de jeunes étudiantes et étudiants des trois instituts d’enseignement supérieur relevant des Assemblées des supérieurs majeurs des religieuses et religieux. D’habitude, les trois instituts co-organisent une journée de prière à l’Esprit-Saint et de réflexion pour la rentrée académique. Ce sont : l’Université saint Augustin de Kinshasa, l’Institut Supérieur Pédagogique Catholique et l’Institut Supérieur Saint Eugène de Mazenod.

Les Filles de la charité, témoins de l’internationalité

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul se veulent témoins de l’internationalité dans un monde, une Afrique et un Congo parfois divisés par les origines tribales et raciales. Les religieuses viennent de célébrer, à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, les cinquante ans d’existence de la Province autonome du Congo.

Double jubilé célébré par les Filles de la charité

L’archevêque de Mbandaka-Bikoro, dans les provinces de l’Equateur et de la Tshuapa, Mgr Fridolin Ambongo, a présidé l’eucharistie, le dimanche 8 octobre, dans la cour de la maison provinciale des Filles de la charité, à Mbandaka, pour un double jubilé : les 400 ans du charisme de saint Vincent de Paul, fondateur des Filles de la charité, et des 50 ans d’existence de la Province autonome du Congo. Une trentaine de prêtres ont concélébré dont des pères lazaristes, de la congrégation de la mission, fondée par le même Vincent de Paul.

Le cardinal Laurent Monsengwo a célébré les funérailles d’un leader laïc

Dans la cathédrale Notre-Dame du Congo, le jeudi 5 octobre, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a présidé la messe des funérailles pour le repos de l’âme de l’animateur pastoral Nicodème Kalonji Ngoy, président de la commission diocésaine des Communautés Ecclésiales Vivantes de Base et de la formation des adultes. « Voilà un fidèle laïc modèle », a rappelé l’archevêque de Kinshasa à maintes reprises, depuis la morgue de l’hôpital saint Joseph. Le corps du défunt y a été gardé depuis son arrivée de France où est décédé cet ancien collaborateur du cardinal Joseph-Albert Malula, initiateur des ministères laïcs et de l’institution des communautés ecclésiales vivantes de base.

Vœux perpétuels chez les Sœurs Missionnaires du Christ

La supérieure générale des sœurs Missionnaires du Christ, sœur Hildegarde Schreier, est venue de Munich en Allemagne pour recevoir, le dimanche 1er octobre, la « consécration de vie », c’est-à-dire la profession perpétuelle de ses consoeurs congolaises Anastasie Marie Mpekwa et Bridinette Anne-Marie Mboyo.