Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2014

Le temps court et s'écourte

Au cœur des jours et des nuits
Le temps court et s’écourte Pourquoi les années sont-elles devenues si courtes ? Que les plus jeunes m’entendent. Dans ma jeunesse, les vacances scolaires, par exemple, duraient longtemps, bien plus longtemps qu’aujourd’hui. Du 2 juillet au 2 septembre. Vous me direz que le calendrier n’a pas changé, que les responsables ont même tout fait pour le remettre toujours à jour, dans un état normal, c’est-à-dire pour que les vacances durent deux mois tout pleins. Peut-être. Et l’année elle-même. Elle comptait douze longs mois, de 30 ou 31 jours chacun, sauf février qui en avait 28 et 29 tous les quatre ans. L’année durait du 1er janvier au 31 décembre. Vous me direz que rien n’a changé. Peut-être.

Joyeux Noël à tous : "Amani" à tous et à chacun

Sainte Famille et vie consacrée

Une trentaine de religieuses membres de trois congrégations placées sous l’exemple et la protection de la Sainte Famille de Nazareth se sont réunies le dimanche 28 décembre dans le complexe scolaire Sainte Famille de Kinshasa-Righini pour une journée de prière, de partage et de divertissement. Les sœurs de la Sainte Famille d’Helmet, de la Sainte Famille de Bergame et de la Sainte Famille de Bordeaux, congrégations fondées respectivement en Belgique, en Italie et en France, se réunissent chaque année pour fêter ensemble la Sainte Famille. Le tour pour l’organisation est revenu cette année aux Sœurs de la Sainte Famille de Bergame, qui tiennent  le complexe scolaire Sainte Famille.

Noël à Popokabaka

Au milieu de la nuit, au milieu du silence, au milieu des pauvres, le Verbe de Dieu s’est fait notre chair dans la pauvreté en personne ! L’évêque de Popokabaka, dans la province du Bandundu, a commencé ainsi l’homélie de la messe de la nuit de Noël. Pour Mgr Louis Nzala, Dieu donne ainsi aux humains le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Et l’évêque de rassurer l’assemblée des fidèles dans la cathédrale Sainte Famille de Popokabaka en disant que l’événement de Noël, la naissance de l’enfant de Bethléem est bien vrai, et d’ajouter que Dieu est là dans tout ce qui arrive, dans tout ce qui arrive à chacun. Devenons missionnaires de cette Bonne Nouvelle, a exhorté Mgr Nzala. La mission, c’est de répandre la joie dans son entourage immédiat.

Kilwa-Kasenga : Lettre pastorale pour Noël

Pendant que beaucoup de gens de notre planète célèbrent paisiblement l’Incarnation du Verbe de Dieu, à l’instar d’autres zones des conflits armés dans notre pays et ailleurs au monde, c’est dans la souffrance, la violence et l’insécurité que notre diocèse est appelé à partager cette joie. Cette situation dramatique dure depuis que de groupes armés écument les populations de la partie nord du diocèse qui porte désormais le nom bien étrange de « triangle de la mort ». 

Tshumbe : Lettre pastorale de Noël de Mgr Nicolas Djomo

Je voudrais donc placer, d’une manière plus marquée, la recherche de la paix et le témoignage d’une vie d’artisans de paix au cœur de l’action pastorale de notre Diocèse.

Deux nouveaux diacres ordonnés à Isiro

Le dimanche 14 décembre, l’évêque d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, a ordonné diacres les frères dominicains Jean de Dieu Gumete et Gérard Tenga-Tenga. C’était dans l’église de la sous-paroisse saint Kizito d’Isiro. Le recteur de la sous-paroisse, le père André Adoba et le supérieur provincial des dominicains en RDC, le père Justin Adriko, ont concélébré à la messe.
A l’homélie, Mgr Julien Andavo a exhorté ceux qu’il allait ordonner diacres à s’établir fermement dans l’amour du Seigneur et, dans l’humilité, à être responsables comme de vrais bergers consolateurs du peuple de Dieu. Mgr Andavo souhaite aussi que l’augmentation du nombre de ministres ordonnés au sein de l’Ordre des Frères Prêcheurs en RDC soit en même temps un renforcement du ministère de prédication de la vérité que chérissait saint Dominique, le fondateur.

80 ans d’existence du premier Monastère des Carmélites déchaussées en Afrique Centrale

En la fête de saint Jean de la Croix, le 14 décembre, les carmes de la RDC se souviennent des pionniers de la présence carmélitaine. Le premier monastère des carmélites en Afrique centrale date de 1934.

Tshumbe : L'évêque a béni l'église du village Ifuta

En pirogue et à moto, l'évêque de Tshumbe est allé à Ifuta, village enclavé situé à la frontière avec le diocèse de Mweka.  Mgr Nicolas Djomo a béni la nouvelle église construite par un prêtre. 

Chaire cardinal Malula : l'obéissance comme défi pour le monde

Au deuxième jour de la 45ème session de la Chaire Cardinal Malula, le père jésuite Simon-Pierre Metena a traité de l'obéissance comme défi pour la vie consacrée aujourd'hui. Le thème général de la session porte sur "Vie consacrée et service de la société".
L'actuel directeur du Centre d'Etudes pour l'action sociale (CEPAS) a notamment puisé dans son expérience d'ancien supérieur provincial de la Compagnie de Jésus pour l'Afrique centrale.


Pour le père Metena, des changements multiples ont marqué le monde depuis les dernières décennies qui posent question sur la difficile conjonction entre devoir d'obéissance, liberté et exercice de l'autorité.

Chaire Cardinal Malula : "Marie, code secret de la vie consacrée"

Le samedi 6 décembre, à l'Institut Saint Eugène de Mazenod de Kinshasa-Kintambo, le père Abel Nsolo, supérieur provincial des Missionnaires oblats de Marie Immaculée, a tenu la première des deux conférences de la Chaire Cardinal Malula sur le thème général de la "vie consacrée et service de la société".


Le père Nsolo a intitulé sa conférence : "Marie, code secret de la vie consacrée".En donnant une lecture de la figure de Marie dans l'histoire du salut, il a montré en quoi la vie chrétienne, en général, et la vie consacrée, en particulier, trouvent en Marie le modèle qu'il faut. Qu'il s'agisse de la chasteté, la pauvreté ou l'obéissance, la personne consacrée s'inspirera utilement de Marie pour sa capacité privilégiée à être disciple. Le Christ nous emmène à Marie et Marie nous emmène au Christ, a expliqué le père.


Le dimanche 7 décembre, le père jésuite Simon-Pierre Metena, directeur du Centre d'Etudes pour l'action sociale (CEP…

Chaire Cardinal Malula : Vie consacrée et service de la société

Les samedi 6 décembre et dimanche 7 décembra, de 15H30 à 17H00, les pères Abel Nsolo, provincial des Oblats et Simon-Pierre Metena, jésuite, tiendront deux conférences avec débat sur le thème de la vie consacrée et le service de la société.
La session de la Chaire Cardinal Malula offrira ainsi une occasion de se préparer à l'Année de la vie consacrée instituée par le pape François.

Anuarite et Année de la vie consacrée

La célébration du cinquantenaire du martyre de Soeur Marie-Clémentine Anuarite s’est clôturée à Isiro, dans la Province Orientale, en la fête de la bienheureuse, le 1er décembre. Le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, a posé la première pierre de la basilique dédiée à la bienheureuse. L’épouse du Président de la République, Olive Lembe Kabila et le gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa, ont accompagné le cardinal dans le geste symbolique. Au diocèse de Kilwa-Kasenga, dans la Province du Katanga, l’année jubilaire Anuarite s’est plutôt ouverte le dimanche 30 novembre. Dans l’église paroissiale bienheureuse Anuarite de Kasenga, Mgr Fulgence Muteba a souligné les vertus héroïques d’Anuarite et la responsabilité de chaque chrétien d’accomplir fidèlement la mission que Dieu lui a confiée.

Pèlerinage national sur la tombe de la bienheureuse Anuarite

Au diocèse d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a présidé la messe, le lundi 1er décembre, pour la clôture de la célébration du cinquantenaire du martyre de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, religieuse de la congrégation des Sœurs de la Sainte Famille de Kisangani, assassinée par des rebelles Simba, à Isiro, le 1er décembre 1964 et béatifiée par le pape Jean-Paul II, à Kinshasa, le 15 août 1985. Le cardinal Monsengwo était entouré notamment du nonce apostolique, Mgr Adolfo Tito Yllana, de l’évêque d’Isiro-Niangara, Mgr Julien Andavo et d’autres évêques du pays venus à la tête de délégations de leurs diocèses pour le quatrième pèlerinage national sur la tombe de la bienheureuse vierge et martyre. Le dimanche 30 novembre, les évêques présents à Isiro ont célébré des messes dans différentes églises.

Une première ordination sacerdotale à la paroisse saint Joseph de Pandu au diocèse de Molegbe

Dans l’église paroissiale saint François-Xavier de Bosobolo, au diocèse de Molegbe, dans la province de l’Equateur, 219 jeunes ont reçu, le mercredi 26 novembre, le sacrement de confirmation des mains de deux évêques : Mgr Dominique Bulamatari, évêque de Molegbe et Mgr Joseph Kesenge, évêque émérite de Molegbe. Après la messe, Mgr Bulamatari a rencontré les enseignants et les catéchistes qui ont préparé les jeunes au sacrement. L’évêque a parlé avec eux de la catéchèse scolaire et de l’éducation chrétienne dans les écoles catholiques. Le dimanche 23 novembre, les deux évêques ont imposé les mains sur un diacre et l’ont ordonné ainsi prêtre : monsieur l’abbé André Kutshunde. C’était dans l’église paroissiale saint Joseph de Pandu. La paroisse existe depuis 55 ans, le diocèse, depuis 104 ans, et c’est la toute première fois qu’un prêtre a été ordonné à Pandu, à la grande joie des fidèles. Ils étaient nombreux, ils étaient surtout jeunes.

50 ans du martyre de la Bienheureuse Anuarite : guide du pèlerin

Le diocèse d'Isiro-Niangara a publié le "guide du pèlerin" pour le cinquantenaire du martyre de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite.

"Cher pèlerin,
Nous voici en pleine célébration du Cinquantenaire du Martyre de la Bienheureuse Marie-Clémentine ANUARITE NENGAPETA. En effet, pour avoir refusé de profaner sa virginité vouée au Seigneur, la Sœur  Marie-Clémentine ANUARITE NENGAPETA a été martyrisée le 1er Décembre 1964 à Isiro par les Simba.   Avant toute chose, nous allons vous présenter brièvement la biographie, les circonstances de la mort, le processus de béatification de la Bienheureuse ANUARITE, la situation géographique du lieu de son martyre, les vertus qu’elle a pratiquées et nous laisse en modèles, ainsi que le programme des activités spirituelles."



Récollection et profession religieuse à Basankusu

A quelques jours de l’ouverture de l’année de la vie consacrée, l’évêque de Basankusu, dans la province de l’Equateur, Mgr Joseph Mokobe, a animé personnellement, le samedi 22 novembre, la récollection mensuelle de la congrégation religieuse féminine diocésaine des Sœurs de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Basankusu. Le thème choisi s’est inspiré de l’encyclique du pape François « Evangelii gaudium », à savoir :   « Consacrées dans l’Eglise en conversion pastorale et missionnaire. »  Monseigneur Mokobe a rappelé aux religieuses qu’il s’agit pour elles de raviver la conscience de leur consécration dans l’Eglise. « Vous êtes appelées à dire non à toute forme d’égoïsme  pour relever le défi d’une spiritualité missionnaire authentique, le défi des relations nouvelles engendrées par Jésus-Christ », a dit l’évêque de Basankusu.

Vœux perpétuels chez les bénédictines de Kisantu

Deux moniales bénédictines ont prononcé leurs vœux perpétuels dans la chapelle du monastère bénédictin de l’Arbre de vie, le dimanche du Christ-Roi de l’univers, le 23 novembre. La prieure du monastère, sœur Marie-Brigitte Shima-Mulayi a reçu les vœux des sœurs Claudine Mbambu Kasereka et Noëlla Kasoki Kambale au cours de la messe présidée par l’évêque de Kisantu, Mgr Fidèle Nsielele. Le monastère de l’Arbre de vie, situé sur le territoire de la paroisse sainte Rita du diocèse de Kisantu, relève bien de la commune de Mont Ngafula dans la ville de Kinshasa.  A l’homélie de la messe, l’évêque de Kisantu a exhorté les sœurs Mbambu et Kasoki à ne jamais se désengager. Elles ont pris un engagement à vie avec le Roi de l’univers, qu’elles y restent fidèles. La foi au Christ est gage de la fidélité, a dit Mgr Fidèle Nsielele.

Deux nouveaux livres de l'abbé Kasuba, prêtre du diocèse d'Idiofa

L'abbé Bosangia a été enterré ce mercredi 19 novembre

L'abbé Bosangia a été enterré aujourd'hui au cimetière du grand séminaire saint André Kaggwa à Kinshasa-Kintambo. Plus de 300 prêtres et 6 évêques ont concélébré lors de la messe des funérailles dans la cathédrale Notre-Dame du Congo. Les scarfs, ces foulards portés par les responsables des Kizito-Anuarite, étaient très nombreux dans l'église, sur les épaules de prêtres, religieuses, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes. Des délégations sont venues du Ghana, d'Angola, du Congo et de bien des diocèses de la RDC.

Enterrement de l'abbé Pierre Bosangia (Communiqué de presse du SCEAM)

SCEAM- COMMUNIQUÉ DE PRESSE  18/11/2014

L’enterrement de Feu Abbé Pierre Ile B. BOSANGIA aura lieu à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC), le mercredi 19 Novembre 2014.
Il est décédé le Mardi 11 Novembre 2014 dans un hôpital d'Accra au Ghana après une très courte maladie. Abbé Bosangia a servi en tant que Premier Secrétaire Général Adjoint au Secrétariat du Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM) à Accra, au Ghana pour à peine un an – (du 4 Novembre 2013 au 11 Novembre 2014).

Nouvelles de Kananga, Molegbe et Butembo-Beni

L’archevêque de Kananga, dans la province du Kasai-occidental, Monseigneur Marcel MADILA, a effectué une visite pastorale à la paroisse universitaire Saint Marc, le dimanche 16 novembre. C’est la première visite pour la nouvelle année pastorale ouverte le samedi 15 novembre par une messe présidée par l’archevêque au centre spirituel Thabor. A la paroisse universitaire, l’archevêque a conféré le sacrement de confirmation à 56 jeunes et décerné le diplôme de fidélité à deux couples pour 25 et 31 ans de mariage. Mgr Madila a aussi béni la nouvelle statue de la Vierge pour la grotte de la paroisse universitaire.

Vers le jubilé d’or du martyre de la bienheureuse Anuarite

Au cours d’une messe présidée le dimanche 9 novembre dans la cathédrale sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Mgr Julien Andavo, évêque d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, a reçu la prestation de serment des officiers d’une « enquête en particulier ». Messieurs les abbés Dieudonné Madrapile et Guy Wando, la sœur Stéphanie Bolongo et le docteur Séraphine Bodikana constituent cette équipe chargée d’examiner des cas pouvant conduire au procès pour la canonisation de la bienheureuse Anuarite. Le diocèse connaît notamment le cas de la guérison de la fillette Atalako du village Sesenge. Un soir du 1er décembre 2009, la fillette de deux ans qui n’avait jamais marché pour poliomyélite a entonné un cantique à la Bienheureuse Anuarite et s’est levée pour marcher sans appui. C’était au cours d’une neuvaine de prière à Anuarite.

Chapitre provincial des Sœurs Canossiennes Filles de la charité

Une vingtaine de Sœurs Canossiennes Filles de la charité sont réunies jusqu’au vendredi prochain 14 novembre dans la maison provinciale à Kinshasa-Mont Ngafula. Elles sont venues du Togo, d’Angola, de Sao Tomé et de la RDC, des pays qui forment la deuxième province d’Afrique, la province Sainte Joséphine Bakhita, du nom de leur sainte consoeur africaine. Les religieuses participent depuis le 5 novembre aux travaux d’un chapitre provincial destiné à appliquer les décisions du seizième chapitre général tenu à Rome en avril et mai. « Contemple et fais selon le modèle de Jésus crucifié pour que le monde croie ». Tel était le thème du chapitre général, et tel, il doit s’appliquer en Afrique.

Commémoration des « martyrs » à Uvira et à Bukavu

La paroisse Saints Martyrs Baganda de Kidote, au diocèse d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, a célébré la Toussaint, le dimanche 2 novembre, en commémorant notamment l’assassinat de deux prêtres, messieurs les abbés Boniface Koko et Jean-Marie-Vianney Ndogole, assassinés les 6 et 7 octobre 1996 par des rebelles de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la libération du Congo, AFDL. Le père Faustino Turco, supérieur provincial des missionnaires xavériens, a présidé la messe dans l’église paroissiale. Il a rappelé l’assassinat de plusieurs missionnaires tués au diocèse d’Uvira et ailleurs en 1964. Il a cité notamment la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, assassinée le 1er décembre 1964 à Isiro, dans la Province Orientale. Pour le père Turco, chaque chrétien est appelé à se sacrifier à cause de l’évangile en suivant l'exemple de tant de martyrs qui ont accepté de donner leur vie comme Jésus lui-même.

Nouvelle année académique au grand séminaire saint Augustin de Kalonda

Le vicaire général du diocèse de Popokabaka, dans la province du Bandundu, Mgr Edouard Lutaku, a présidé l’eucharistie, le dimanche 2 novembre,  à l’occasion de l’ouverture de la trente-sixième année académique au grand séminaire interdiocésain de philosophie saint Augustin de Kalonda. Le grand séminaire est situé dans le diocèse de Kenge, mais il relève des cinq diocèses de la province du Bandundu : Kenge, Idiofa, Kikwit, Inongo et Popokabaka. Faites tout, vous aussi, pour vous inscrire dans la foule immense des saints, a recommandé Mgr Lutaku aux grands séminaristes. Après la messe, le recteur du grand séminaire, monsieur l’abbé Adelin Kanzenze a ouvert une séance académique sur le thème du  savoir-vivre et des relations humaines.

« Jésus au bout du clic » ou comment organiser la cohabitation entre liturgie et médias. De JB Malenge

(Article du journal Les Coulisses, Bimensuel francophone indépendant spécialiste des Grands Lacs, n° 270 du 1er au 20 octobre 2014, p. 16.)

Comment penser et organiser la cohabitation entre médias et liturgie sans faire écran parce que les médias sont appelés au service (et secours) de la liturgie et de l’évangélisation ? Au simple, le livre de Jean-Baptiste Malenge Kalunzu pose le problème de l’utilisation des médias par l’Eglise universelle. Cependant, dès lors qu’on admet que la communication et l’information deviennent ce que la théologie appelle « inculturation » devenue à sont tour, depuis le 1er centenaire de l’Eglise catholique de la RDC, cette option particulière mettant en oeuvre (et en vedette) la relation entre « foi catholique et langage humain », il faut passer à l’escalier supérieur de la communication (qui) sauvera l’Afrique. A la seule condition que l’Eglise d’Afrique se sente appelée à la communication comme lieu de la mission, de l’évangélisation et de l’inculturat…

Inauguration du siège officiel de Radio Maria/RDC

Que Radio Maria RDC soit une missionnaire de la joie, à l’exemple de sa patronne, la Vierge Marie qui sourit discrètement sur le logo de la radio. C’est le souhait du nonce apostolique, Mgr Adolfo Tito Yllana, dans l’homélie de la messe présidée le vendredi 31 octobre, dans l’église paroissiale saint François de Sales de Kinshasa-Kintambo pour la clôture du mois marial et pour l’inauguration du siège national de Radio Maria RDC. Le nonce apostolique a béni quelques heures auparavant les locaux de la radio situés sur l’avenue de l’OUA, non loin de l’église paroissiale. L’eucharistie a été concélébrée par dix prêtres et un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Timothée Bodika.  La messe retransmise à la radio était suivie en direct sur internet, elle était aussi relayée à Kananga et à Bukavu en RDC et au Togo, au Cameroun, au Congo, au Rwanda et au Burundi.

Uvira : Ouverture de l'année pastorale pour les jeunes

Au diocèse d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, les jeunes catholiques de la paroisse Bon Pasteur de Kalundu ont été invités à fixer leur attention sur l’amour véritable, celui de Jésus-Christ qui a donné sa vie pour le salut de l’humanité. L’aumônier des jeunes, monsieur l’abbé Kalembo Mwisimbwa, leur a adressé cette invitation lors de la messe qu’il a présidée le dimanche 26 octobre à l’ouverture de l’année pastorale. Une centaine de jeunes ont participé à cette messe. L’aumônier les a mis en garde contre les différents courants de pensée qui pervertissent le sens du mot amour et qui véhiculent des contre-valeurs.

Soixante ans de la paroisse Notre-Dame de Fatima de Kinshasa

Dans l’archidiocèse de Kinshasa, la paroisse Notre-Dame de Fatima a consacré une semaine entière pour célébrer la Journée de la mission universelle fixée au 19 octobre. Toute une semaine de prière pour marquer le jubilé des soixante ans d’existence de la paroisse fondée en 1954 par les missionnaires de Scheut, dits les scheutistes. La semaine de prière a été ponctuée notamment par un triduum et par une conférence prononcée par le père Roger Wawa des missionnaires de Saint Paul. Le nonce apostolique, Mgr Adolfo Tito Yllana, a participé à la conférence sur la Vierge Marie, patronne de la paroisse et sur la nouvelle évangélisation.

Journée de la mission : Uvira et Popokabaka

Dans le diocèse d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, monsieur l’abbé Dieudonné Mukange est rentré comme missionnaire dans sa paroisse d’origine de Mwenga, où il a été ordonné prêtre voilà 25 ans par Mgr Jérôme Gapangwa. Il a expliqué la mission universelle au cours de la messe concélébré avec une dizaine de prêtres venus de paroisses voisines et du diocèse voisin de Bubanza au Burundi. Monsieur l’abbé Mukange a aussi célébré cette messe pour la commémoration du massacre de femmes enterrées vivantes dans cette paroisse de Mwenga en 1999 par le mouvement rebelle du Rassemblement Congolais pour la Démocratie.

Journée de la mission : Kilwa-Kasenga et Butembo-Beni

La célébration de la Journée mondiale de la mission, le dimanche 19 octobre, avait été choisie par la Conférence épiscopale nationale pour la clôture de trois jours de prière en faveur de la nation. Au diocèse de Kilwa-Kasenga, dans la province du Katanga, Mgr Fulgence Muteba a expliqué, dans une conférence, le sens de l’appel de la Conférence épiscopale qui s’oppose à tout changement de la Constitution du pays dans ses articles dits verrouillés. Les évêques ne sont pas en opposition avec un quelconque parti politique ; ils veulent aider les gouvernants à se rendre compte du danger que risque la Nation.

Consécration de deux Coopératrices Oblates Missionnaires de l'Immaculée

L'Institut séculier des Coopératrices Oblates Missionnaires de l'Immaculée (COMI) a choisi la date du 19 octobre, Journée mondiale de la mission universelle, pour célébrer la consécration de deux de ses membres. Josée Manwana a prononcé ses voeux perpétuels et Lyliane Manzanza, sa première oblation. Le supérieur provincial des missionnaires oblats de Marie Immaculée, le père Abel Nsolo, a présidé la messe dans l'église saint Eloi de Kinshasa-Barumbu.

Ouverture de l’année thérésienne à Kinshasa

L’année jubilaire pour la célébration des 500 ans de la naissance de sainte Thérèse de Jésus a ouvert dans l’archidiocèse de Kinshasa par une messe d’ordination diaconale présidée le mercredi 15 octobre dans la cour du Thérésianum de Kinshasa-Kintambo par Monseigneur Timothée Bodika, évêque auxiliaire de Kinshasa, entouré de Mgr Nestor Ngoy, évêque de Kolwezi dans la province du Katanga et de Mgr Edouard Kisonga, lui aussi évêque auxiliaire de Kinshasa. Une trentaine de prêtres ont concélébré dont plusieurs carmes déchaux.

BASANKUSU : 3 Nouveaux prêtres, 5 nouveaux diacres et 1 nouvelle religieuse

Le diocèse de Basankusu, dans la province de l’Equateur, compte désormais 45 prêtres et 5 diacres, après les ordinations du dimanche 12 octobre. Sur le terrain du stade saint Charles Lwanga, non loin de la cathédrale saints Pierre et Paul, Mgr Joseph Mokobe a imposé les mains sur trois diacres pour les ordonner prêtres, les abbés Guillaume-Modeste Elia, Laurent Esiakongo et Martin Itsindo. L’évêque de Basankusu a aussi ordonné cinq nouveaux diacres, les abbés François Bonkengo, Jean-Denis Bokoo,  Jean-Marie Liyoko, Daniel Lokoko et François-Roger Mpengo.

La Supérieure générale des Sœurs de la Sainte Famille de Bergame en fête à Kinshasa

La supérieure générale des Sœurs de la sainte famille de Bergame, sœur Gianfranca Beretta, est venue d’Italie pour célébrer à Kinshasa ses cinquante ans de vie consacrée. Le père oblat de Marie Immaculée Gérard Ndukulu a célébré pour l’occasion une messe le dimanche 12 octobre dans la chapelle du noviciat de la congrégation à Kinshasa-Matete.

Kananga : rencontre du clergé autour de l’archevêque

Aussitôt rentré de la visite ad limina effectuée à Rome avec la Conférence épiscopale nationale du Congo, l’archevêque de Kananga, dans la province du Kasai-occidental, a réuni le lundi 13 octobre tous les prêtres œuvrant dans l’archidiocèse au Centre d’Animation spirituelle Thabor. Mgr Marcel Madila a donné lecture du discours du Pape François aux évêques de la République Démocratique du Congo. L’archevêque de Kananga a aussi lu pour ses prêtres le message de la Conférence épiscopale mettant en garde contre toute tentative de révision des articles dits verrouillés de la Constitution du pays.

Molegbe : Pèlerinage marial pour la paix et la réconciliation dans les familles

La paix et la réconciliation dans les familles, voilà l’intention de prière particulière exprimée le mercredi 8 août à la clôture du pèlerinage marial de quatre jours, dans la cathédrale saint Antoine de Padoue de Molegbe, dans la province de l’Equateur. Pour ouvrir le mois marial d’octobre, les fidèles du doyenné de Molegbe sont venus de la paroisse saint Michel de Mobayi, à 35 km, de la paroisse saint Joseph de Gbadolite, à 15 km, et de différentes sous-paroisses de Molegbe. Le recteur de la cathédrale, monsieur l’abbé Ephrem Kamango, avait ouvert le pèlerinage sous le thème : « Marie, source de joie partagée aux noces de Cana. » Marie a été présentée comme modèle des mères de famille.

Mort du père Roger Bulamba (1963-2014), oblat congolais missionnaire au Paraguay

Programme des Obsèques
Pour être en communion avec les confrères du Paraguay, où le père Roger sera inhumé demain samedi 11 octobre 2014, nous donnons le programme suivant pour les communautés de Kinshasa. Il peut aussi être suivi par celles de l’intérieur et les confrères se trouvant en dehors de la province : Vendredi 10 octobre 2014 v20 h 30’ – 22 h 00’ : Prières dans la chapelle du scolasticat de Kintambo Samedi 11 octobre 2014 v15 h 00’ : Célébration eucharistique dans la chapelle du scolasticat de Kintambo Nota Bene : Une autre messe sera dite à cette intention. Et la date sera communiquée ultérieurement après concertation avec les membres de sa famille biologique.
Fait à Kinshasa le 10 octobre 2014 Père Abel NSOLO, omi Supérieur Provincial

Abel Nsolo, supérieur provincial des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée pour un deuxième mandat

Le Supérieur général de la congrégation, le père Louis Lougen, a aussi nommé les six membres du conseil provincial de la RDC. Ce sont les pères :  1. MUTHUNDA Guillaume  2. MANESSA Paul
 3. GESSE Adrien
 4. FETSHI Jean-Pierre
 5. DIKELELE Roland
 6. MUPAYA Didier


Nouvelle « année académique et spirituelle » pour la formation religieuse et sacerdotale

Les enseignements pour la nouvelle année académique 2014-2015  ont commencé le lundi 6 octobre dans les trois institutions relevant des Supérieurs majeurs des religieuses et des religieux de la RDC. Le samedi 4 octobre, l’Université Saint Augustin de Kinshasa, l’Institut Saint Eugène de Mazenod des Missionnaires Oblats et l’Institut Supérieur de Pédagogie Religieuse ont organisé conjointement la messe d’ouverture de l’année dans l’église paroissiale saint Raphaël de Kinshasa-Limete. L’un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Timothée Bodika, a présidé la concélébration eucharistique.

Molegbe : La caritas diocésaine au secours des réfugiés centrafricains

Des réfugiés centrafricains arrivés dans le nord de la RDC reçoivent de l’aide multiforme de la caritas diocésaine de Molegbe, dans la province de l’Equateur. Monsieur l’abbé Egide Mbimba, président de la Commission diocésaine Caritas-Développement, a procédé ainsi, le vendredi 3 octobre, à la distribution de kits scolaires à plus de mille enfants insérés dans les écoles des paroisses saint Antoine de Molegbe Cathédrale, saint Joseph de Gbadolite et saint Michel de Mobayi-Mbongo. Le ministère de l’enseignement primaire et secondaire a promis de se charger des frais scolaires pour ces enfants réfugiés.

Uvira : La Commission Justice et Paix célèbre la Journée internationale de la paix

La Commission Justice et Paix du diocèse d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, a organisé, le dimanche 28 septembre, à la paroisse de Mulongwe, une célébration pour la Journée internationale de la paix. C’était en collaboration avec les représentants de différentes confessions religieuses et des leaders des groupes tribaux de la contrée. Les participants ont réfléchi autour du thème proposé par le Secrétaire Général  de l’Organisation des Nations Unies : «  Le droit des peuples à la paix. » Dans l’homélie de la messe qu’il a présidée pour ouvrir les célébrations, le président de la Commission diocésaine Justice et Paix, monsieur l’abbé Patient Wilela, a insisté sur le fait que la paix reste un bien cher à tout humain et qu’il revient à chacun de contribuer pour son avènement.

Les Sœurs hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus ont célébré leurs 25 ans de présence en RDC

Les Sœurs hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus, présentes dans l’archidiocèse de Kinshasa depuis 25 ans, sont des modèles de fidélité et d’amour pour aller à la périphérie humaine. Mgr Timothée Bodika, l’un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, a rendu grâce à Dieu pour les religieuses et les a remerciées lors de la messe concélébrée le dimanche 28 septembre dans l’église paroissiale saint Jean Apôtre de Kinshasa-Matete. Pour l’évêque, les sœurs hospitalières redonnent de la dignité humaine à des personnes rejetées par la société comme juste bonnes pour se nourrir dans des poubelles. Mgr Bodika a recommandé aux religieuses de faire mémoire de leur passé avec gratitude, d’embrasser l’avenir avec espérance et de vivre le présent avec passion pour le Christ et pour les malades mentaux qu’elles servent.

Popokabaka : Jubilé d’or de sœur Andréa Makieleka

Le vicaire général du diocèse de Popokabaka, dans la province du Bandundu, Mgr Edouard Lutaku, a transmis la bénédiction du pape François à la sœur Andrea Makieleka de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame de Namur. La religieuse fêtait ses cinquante ans de vie consacrée au cours d’une messe présidée par le vicaire général dans l’église paroissiale Notre-Dame de Pelende. Dix prêtres ont concélébré.

Diocèse d'Idiofa : De simples clichés font naître un centre hospitalier a Mwabo

Un rêve devenu réalité De simples clichés font naître un centre hospitalier a Mwabo
Le village Mwabo, dans le territoire d’Idiofa, dans la province du Bandundu, a sa toute première maison en matériaux durables. C’est le « Centre hospitalier Helder Camara de Mwabo », première œuvre de collaboration entre le « Cercle Camara » d’Allemagne et les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée en République Démocratique du Congo. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée le dimanche 25 mai en présence de plusieurs personnalités religieuses et traditionnelles. Le premier enfant né dans la nouvelle maternité le jour de l’inauguration porte le nom de Camara. Désormais, les villageois n’iront plus loin pour bénéficier de services médicaux élémentaires.

Archidiocèse de Kinshasa : année pastorale sur la famille et la vie consacrée

Jusqu’en 2017, les trois prochaines années seront consacrées au mariage et à la famille dans la pastorale de l’archidiocèse de Kinshasa, suivant en cela une recommandation de la Conférence épiscopale nationale du Congo. Le cardinal Laurent Monsengwo l’a annoncé le mercredi 24 septembre dans la cathédrale Notre-Dame du Congo au cours de la messe d’ouverture de l’année pastorale 2014-2015. Il sera ainsi question, notamment, de la préparation et du sacrement du mariage et de la famille restreinte comme base de la grande famille de Dieu, l’Eglise. Le mariage comme union indissoluble entre un homme et une femme est aussi le lieu naturel de l’éducation des enfants.

Goma : Installation du nouveau curé de la paroisse Notre-Dame du Mont Carmel

Le vicaire général du diocèse de Goma dans la province du Nord-Kivu, Mgr Louis de Gonzague Nzabanita, a présidé l’eucharistie du dimanche 14 septembre, pour l’installation officielle du nouveau curé de la paroisse Notre-Dame du mont carmel. Les carmes déchaux desservent le diocèse de Goma depuis 1966, à Masisi et à Nyakariba, et depuis 1986, à la paroisse Notre-Dame du mont carmel de la ville de Goma, dont le père Albert Tampwo devient le nouveau curé. Monseigneur Nzabanita a concélébré la messe d’installation du nouveau curé avec 8 autres prêtres dont deux carmes déchaux. Après l’évangile et avant l’homélie, l’installation du nouveau curé a débuté par la lecture de la lettre de nomination. Et dans un dialogue avec le vicaire général, le père Tampwo a promis obéissance à l’évêque et collaboration avec les autres prêtres. Le vicaire général lui a alors remis trois documents importants : La Bible, le Catéchisme de l’Église Catholique et le Code du Droit canonique.