Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Une première ordination sacerdotale à la paroisse saint Joseph de Pandu au diocèse de Molegbe

Dans l’église paroissiale saint François-Xavier de Bosobolo, au diocèse de Molegbe, dans la province de l’Equateur, 219 jeunes ont reçu, le mercredi 26 novembre, le sacrement de confirmation des mains de deux évêques : Mgr Dominique Bulamatari, évêque de Molegbe et Mgr Joseph Kesenge, évêque émérite de Molegbe. Après la messe, Mgr Bulamatari a rencontré les enseignants et les catéchistes qui ont préparé les jeunes au sacrement. L’évêque a parlé avec eux de la catéchèse scolaire et de l’éducation chrétienne dans les écoles catholiques. Le dimanche 23 novembre, les deux évêques ont imposé les mains sur un diacre et l’ont ordonné ainsi prêtre : monsieur l’abbé André Kutshunde. C’était dans l’église paroissiale saint Joseph de Pandu. La paroisse existe depuis 55 ans, le diocèse, depuis 104 ans, et c’est la toute première fois qu’un prêtre a été ordonné à Pandu, à la grande joie des fidèles. Ils étaient nombreux, ils étaient surtout jeunes.

50 ans du martyre de la Bienheureuse Anuarite : guide du pèlerin

Le diocèse d'Isiro-Niangara a publié le "guide du pèlerin" pour le cinquantenaire du martyre de la Bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite.

"Cher pèlerin,
Nous voici en pleine célébration du Cinquantenaire du Martyre de la Bienheureuse Marie-Clémentine ANUARITE NENGAPETA. En effet, pour avoir refusé de profaner sa virginité vouée au Seigneur, la Sœur  Marie-Clémentine ANUARITE NENGAPETA a été martyrisée le 1er Décembre 1964 à Isiro par les Simba.   Avant toute chose, nous allons vous présenter brièvement la biographie, les circonstances de la mort, le processus de béatification de la Bienheureuse ANUARITE, la situation géographique du lieu de son martyre, les vertus qu’elle a pratiquées et nous laisse en modèles, ainsi que le programme des activités spirituelles."



Récollection et profession religieuse à Basankusu

A quelques jours de l’ouverture de l’année de la vie consacrée, l’évêque de Basankusu, dans la province de l’Equateur, Mgr Joseph Mokobe, a animé personnellement, le samedi 22 novembre, la récollection mensuelle de la congrégation religieuse féminine diocésaine des Sœurs de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Basankusu. Le thème choisi s’est inspiré de l’encyclique du pape François « Evangelii gaudium », à savoir :   « Consacrées dans l’Eglise en conversion pastorale et missionnaire. »  Monseigneur Mokobe a rappelé aux religieuses qu’il s’agit pour elles de raviver la conscience de leur consécration dans l’Eglise. « Vous êtes appelées à dire non à toute forme d’égoïsme  pour relever le défi d’une spiritualité missionnaire authentique, le défi des relations nouvelles engendrées par Jésus-Christ », a dit l’évêque de Basankusu.

Vœux perpétuels chez les bénédictines de Kisantu

Deux moniales bénédictines ont prononcé leurs vœux perpétuels dans la chapelle du monastère bénédictin de l’Arbre de vie, le dimanche du Christ-Roi de l’univers, le 23 novembre. La prieure du monastère, sœur Marie-Brigitte Shima-Mulayi a reçu les vœux des sœurs Claudine Mbambu Kasereka et Noëlla Kasoki Kambale au cours de la messe présidée par l’évêque de Kisantu, Mgr Fidèle Nsielele. Le monastère de l’Arbre de vie, situé sur le territoire de la paroisse sainte Rita du diocèse de Kisantu, relève bien de la commune de Mont Ngafula dans la ville de Kinshasa.  A l’homélie de la messe, l’évêque de Kisantu a exhorté les sœurs Mbambu et Kasoki à ne jamais se désengager. Elles ont pris un engagement à vie avec le Roi de l’univers, qu’elles y restent fidèles. La foi au Christ est gage de la fidélité, a dit Mgr Fidèle Nsielele.

Deux nouveaux livres de l'abbé Kasuba, prêtre du diocèse d'Idiofa

L'abbé Bosangia a été enterré ce mercredi 19 novembre

L'abbé Bosangia a été enterré aujourd'hui au cimetière du grand séminaire saint André Kaggwa à Kinshasa-Kintambo. Plus de 300 prêtres et 6 évêques ont concélébré lors de la messe des funérailles dans la cathédrale Notre-Dame du Congo. Les scarfs, ces foulards portés par les responsables des Kizito-Anuarite, étaient très nombreux dans l'église, sur les épaules de prêtres, religieuses, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes. Des délégations sont venues du Ghana, d'Angola, du Congo et de bien des diocèses de la RDC.

Enterrement de l'abbé Pierre Bosangia (Communiqué de presse du SCEAM)

SCEAM- COMMUNIQUÉ DE PRESSE  18/11/2014

L’enterrement de Feu Abbé Pierre Ile B. BOSANGIA aura lieu à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC), le mercredi 19 Novembre 2014.
Il est décédé le Mardi 11 Novembre 2014 dans un hôpital d'Accra au Ghana après une très courte maladie. Abbé Bosangia a servi en tant que Premier Secrétaire Général Adjoint au Secrétariat du Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM) à Accra, au Ghana pour à peine un an – (du 4 Novembre 2013 au 11 Novembre 2014).

Nouvelles de Kananga, Molegbe et Butembo-Beni

L’archevêque de Kananga, dans la province du Kasai-occidental, Monseigneur Marcel MADILA, a effectué une visite pastorale à la paroisse universitaire Saint Marc, le dimanche 16 novembre. C’est la première visite pour la nouvelle année pastorale ouverte le samedi 15 novembre par une messe présidée par l’archevêque au centre spirituel Thabor. A la paroisse universitaire, l’archevêque a conféré le sacrement de confirmation à 56 jeunes et décerné le diplôme de fidélité à deux couples pour 25 et 31 ans de mariage. Mgr Madila a aussi béni la nouvelle statue de la Vierge pour la grotte de la paroisse universitaire.

Vers le jubilé d’or du martyre de la bienheureuse Anuarite

Au cours d’une messe présidée le dimanche 9 novembre dans la cathédrale sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Mgr Julien Andavo, évêque d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, a reçu la prestation de serment des officiers d’une « enquête en particulier ». Messieurs les abbés Dieudonné Madrapile et Guy Wando, la sœur Stéphanie Bolongo et le docteur Séraphine Bodikana constituent cette équipe chargée d’examiner des cas pouvant conduire au procès pour la canonisation de la bienheureuse Anuarite. Le diocèse connaît notamment le cas de la guérison de la fillette Atalako du village Sesenge. Un soir du 1er décembre 2009, la fillette de deux ans qui n’avait jamais marché pour poliomyélite a entonné un cantique à la Bienheureuse Anuarite et s’est levée pour marcher sans appui. C’était au cours d’une neuvaine de prière à Anuarite.

Chapitre provincial des Sœurs Canossiennes Filles de la charité

Une vingtaine de Sœurs Canossiennes Filles de la charité sont réunies jusqu’au vendredi prochain 14 novembre dans la maison provinciale à Kinshasa-Mont Ngafula. Elles sont venues du Togo, d’Angola, de Sao Tomé et de la RDC, des pays qui forment la deuxième province d’Afrique, la province Sainte Joséphine Bakhita, du nom de leur sainte consoeur africaine. Les religieuses participent depuis le 5 novembre aux travaux d’un chapitre provincial destiné à appliquer les décisions du seizième chapitre général tenu à Rome en avril et mai. « Contemple et fais selon le modèle de Jésus crucifié pour que le monde croie ». Tel était le thème du chapitre général, et tel, il doit s’appliquer en Afrique.

Commémoration des « martyrs » à Uvira et à Bukavu

La paroisse Saints Martyrs Baganda de Kidote, au diocèse d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, a célébré la Toussaint, le dimanche 2 novembre, en commémorant notamment l’assassinat de deux prêtres, messieurs les abbés Boniface Koko et Jean-Marie-Vianney Ndogole, assassinés les 6 et 7 octobre 1996 par des rebelles de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la libération du Congo, AFDL. Le père Faustino Turco, supérieur provincial des missionnaires xavériens, a présidé la messe dans l’église paroissiale. Il a rappelé l’assassinat de plusieurs missionnaires tués au diocèse d’Uvira et ailleurs en 1964. Il a cité notamment la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, assassinée le 1er décembre 1964 à Isiro, dans la Province Orientale. Pour le père Turco, chaque chrétien est appelé à se sacrifier à cause de l’évangile en suivant l'exemple de tant de martyrs qui ont accepté de donner leur vie comme Jésus lui-même.

Nouvelle année académique au grand séminaire saint Augustin de Kalonda

Le vicaire général du diocèse de Popokabaka, dans la province du Bandundu, Mgr Edouard Lutaku, a présidé l’eucharistie, le dimanche 2 novembre,  à l’occasion de l’ouverture de la trente-sixième année académique au grand séminaire interdiocésain de philosophie saint Augustin de Kalonda. Le grand séminaire est situé dans le diocèse de Kenge, mais il relève des cinq diocèses de la province du Bandundu : Kenge, Idiofa, Kikwit, Inongo et Popokabaka. Faites tout, vous aussi, pour vous inscrire dans la foule immense des saints, a recommandé Mgr Lutaku aux grands séminaristes. Après la messe, le recteur du grand séminaire, monsieur l’abbé Adelin Kanzenze a ouvert une séance académique sur le thème du  savoir-vivre et des relations humaines.

« Jésus au bout du clic » ou comment organiser la cohabitation entre liturgie et médias. De JB Malenge

(Article du journal Les Coulisses, Bimensuel francophone indépendant spécialiste des Grands Lacs, n° 270 du 1er au 20 octobre 2014, p. 16.)

Comment penser et organiser la cohabitation entre médias et liturgie sans faire écran parce que les médias sont appelés au service (et secours) de la liturgie et de l’évangélisation ? Au simple, le livre de Jean-Baptiste Malenge Kalunzu pose le problème de l’utilisation des médias par l’Eglise universelle. Cependant, dès lors qu’on admet que la communication et l’information deviennent ce que la théologie appelle « inculturation » devenue à sont tour, depuis le 1er centenaire de l’Eglise catholique de la RDC, cette option particulière mettant en oeuvre (et en vedette) la relation entre « foi catholique et langage humain », il faut passer à l’escalier supérieur de la communication (qui) sauvera l’Afrique. A la seule condition que l’Eglise d’Afrique se sente appelée à la communication comme lieu de la mission, de l’évangélisation et de l’inculturat…

Inauguration du siège officiel de Radio Maria/RDC

Que Radio Maria RDC soit une missionnaire de la joie, à l’exemple de sa patronne, la Vierge Marie qui sourit discrètement sur le logo de la radio. C’est le souhait du nonce apostolique, Mgr Adolfo Tito Yllana, dans l’homélie de la messe présidée le vendredi 31 octobre, dans l’église paroissiale saint François de Sales de Kinshasa-Kintambo pour la clôture du mois marial et pour l’inauguration du siège national de Radio Maria RDC. Le nonce apostolique a béni quelques heures auparavant les locaux de la radio situés sur l’avenue de l’OUA, non loin de l’église paroissiale. L’eucharistie a été concélébrée par dix prêtres et un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Timothée Bodika.  La messe retransmise à la radio était suivie en direct sur internet, elle était aussi relayée à Kananga et à Bukavu en RDC et au Togo, au Cameroun, au Congo, au Rwanda et au Burundi.

Uvira : Ouverture de l'année pastorale pour les jeunes

Au diocèse d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, les jeunes catholiques de la paroisse Bon Pasteur de Kalundu ont été invités à fixer leur attention sur l’amour véritable, celui de Jésus-Christ qui a donné sa vie pour le salut de l’humanité. L’aumônier des jeunes, monsieur l’abbé Kalembo Mwisimbwa, leur a adressé cette invitation lors de la messe qu’il a présidée le dimanche 26 octobre à l’ouverture de l’année pastorale. Une centaine de jeunes ont participé à cette messe. L’aumônier les a mis en garde contre les différents courants de pensée qui pervertissent le sens du mot amour et qui véhiculent des contre-valeurs.