Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2014

Le temps court et s'écourte

Au cœur des jours et des nuits
Le temps court et s’écourte Pourquoi les années sont-elles devenues si courtes ? Que les plus jeunes m’entendent. Dans ma jeunesse, les vacances scolaires, par exemple, duraient longtemps, bien plus longtemps qu’aujourd’hui. Du 2 juillet au 2 septembre. Vous me direz que le calendrier n’a pas changé, que les responsables ont même tout fait pour le remettre toujours à jour, dans un état normal, c’est-à-dire pour que les vacances durent deux mois tout pleins. Peut-être. Et l’année elle-même. Elle comptait douze longs mois, de 30 ou 31 jours chacun, sauf février qui en avait 28 et 29 tous les quatre ans. L’année durait du 1er janvier au 31 décembre. Vous me direz que rien n’a changé. Peut-être.

Joyeux Noël à tous : "Amani" à tous et à chacun

Sainte Famille et vie consacrée

Une trentaine de religieuses membres de trois congrégations placées sous l’exemple et la protection de la Sainte Famille de Nazareth se sont réunies le dimanche 28 décembre dans le complexe scolaire Sainte Famille de Kinshasa-Righini pour une journée de prière, de partage et de divertissement. Les sœurs de la Sainte Famille d’Helmet, de la Sainte Famille de Bergame et de la Sainte Famille de Bordeaux, congrégations fondées respectivement en Belgique, en Italie et en France, se réunissent chaque année pour fêter ensemble la Sainte Famille. Le tour pour l’organisation est revenu cette année aux Sœurs de la Sainte Famille de Bergame, qui tiennent  le complexe scolaire Sainte Famille.

Noël à Popokabaka

Au milieu de la nuit, au milieu du silence, au milieu des pauvres, le Verbe de Dieu s’est fait notre chair dans la pauvreté en personne ! L’évêque de Popokabaka, dans la province du Bandundu, a commencé ainsi l’homélie de la messe de la nuit de Noël. Pour Mgr Louis Nzala, Dieu donne ainsi aux humains le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Et l’évêque de rassurer l’assemblée des fidèles dans la cathédrale Sainte Famille de Popokabaka en disant que l’événement de Noël, la naissance de l’enfant de Bethléem est bien vrai, et d’ajouter que Dieu est là dans tout ce qui arrive, dans tout ce qui arrive à chacun. Devenons missionnaires de cette Bonne Nouvelle, a exhorté Mgr Nzala. La mission, c’est de répandre la joie dans son entourage immédiat.

Kilwa-Kasenga : Lettre pastorale pour Noël

Pendant que beaucoup de gens de notre planète célèbrent paisiblement l’Incarnation du Verbe de Dieu, à l’instar d’autres zones des conflits armés dans notre pays et ailleurs au monde, c’est dans la souffrance, la violence et l’insécurité que notre diocèse est appelé à partager cette joie. Cette situation dramatique dure depuis que de groupes armés écument les populations de la partie nord du diocèse qui porte désormais le nom bien étrange de « triangle de la mort ». 

Tshumbe : Lettre pastorale de Noël de Mgr Nicolas Djomo

Je voudrais donc placer, d’une manière plus marquée, la recherche de la paix et le témoignage d’une vie d’artisans de paix au cœur de l’action pastorale de notre Diocèse.

Deux nouveaux diacres ordonnés à Isiro

Le dimanche 14 décembre, l’évêque d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, a ordonné diacres les frères dominicains Jean de Dieu Gumete et Gérard Tenga-Tenga. C’était dans l’église de la sous-paroisse saint Kizito d’Isiro. Le recteur de la sous-paroisse, le père André Adoba et le supérieur provincial des dominicains en RDC, le père Justin Adriko, ont concélébré à la messe.
A l’homélie, Mgr Julien Andavo a exhorté ceux qu’il allait ordonner diacres à s’établir fermement dans l’amour du Seigneur et, dans l’humilité, à être responsables comme de vrais bergers consolateurs du peuple de Dieu. Mgr Andavo souhaite aussi que l’augmentation du nombre de ministres ordonnés au sein de l’Ordre des Frères Prêcheurs en RDC soit en même temps un renforcement du ministère de prédication de la vérité que chérissait saint Dominique, le fondateur.

80 ans d’existence du premier Monastère des Carmélites déchaussées en Afrique Centrale

En la fête de saint Jean de la Croix, le 14 décembre, les carmes de la RDC se souviennent des pionniers de la présence carmélitaine. Le premier monastère des carmélites en Afrique centrale date de 1934.

Tshumbe : L'évêque a béni l'église du village Ifuta

En pirogue et à moto, l'évêque de Tshumbe est allé à Ifuta, village enclavé situé à la frontière avec le diocèse de Mweka.  Mgr Nicolas Djomo a béni la nouvelle église construite par un prêtre. 

Chaire cardinal Malula : l'obéissance comme défi pour le monde

Au deuxième jour de la 45ème session de la Chaire Cardinal Malula, le père jésuite Simon-Pierre Metena a traité de l'obéissance comme défi pour la vie consacrée aujourd'hui. Le thème général de la session porte sur "Vie consacrée et service de la société".
L'actuel directeur du Centre d'Etudes pour l'action sociale (CEPAS) a notamment puisé dans son expérience d'ancien supérieur provincial de la Compagnie de Jésus pour l'Afrique centrale.


Pour le père Metena, des changements multiples ont marqué le monde depuis les dernières décennies qui posent question sur la difficile conjonction entre devoir d'obéissance, liberté et exercice de l'autorité.

Chaire Cardinal Malula : "Marie, code secret de la vie consacrée"

Le samedi 6 décembre, à l'Institut Saint Eugène de Mazenod de Kinshasa-Kintambo, le père Abel Nsolo, supérieur provincial des Missionnaires oblats de Marie Immaculée, a tenu la première des deux conférences de la Chaire Cardinal Malula sur le thème général de la "vie consacrée et service de la société".


Le père Nsolo a intitulé sa conférence : "Marie, code secret de la vie consacrée".En donnant une lecture de la figure de Marie dans l'histoire du salut, il a montré en quoi la vie chrétienne, en général, et la vie consacrée, en particulier, trouvent en Marie le modèle qu'il faut. Qu'il s'agisse de la chasteté, la pauvreté ou l'obéissance, la personne consacrée s'inspirera utilement de Marie pour sa capacité privilégiée à être disciple. Le Christ nous emmène à Marie et Marie nous emmène au Christ, a expliqué le père.


Le dimanche 7 décembre, le père jésuite Simon-Pierre Metena, directeur du Centre d'Etudes pour l'action sociale (CEP…

Chaire Cardinal Malula : Vie consacrée et service de la société

Les samedi 6 décembre et dimanche 7 décembra, de 15H30 à 17H00, les pères Abel Nsolo, provincial des Oblats et Simon-Pierre Metena, jésuite, tiendront deux conférences avec débat sur le thème de la vie consacrée et le service de la société.
La session de la Chaire Cardinal Malula offrira ainsi une occasion de se préparer à l'Année de la vie consacrée instituée par le pape François.

Anuarite et Année de la vie consacrée

La célébration du cinquantenaire du martyre de Soeur Marie-Clémentine Anuarite s’est clôturée à Isiro, dans la Province Orientale, en la fête de la bienheureuse, le 1er décembre. Le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, a posé la première pierre de la basilique dédiée à la bienheureuse. L’épouse du Président de la République, Olive Lembe Kabila et le gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa, ont accompagné le cardinal dans le geste symbolique. Au diocèse de Kilwa-Kasenga, dans la Province du Katanga, l’année jubilaire Anuarite s’est plutôt ouverte le dimanche 30 novembre. Dans l’église paroissiale bienheureuse Anuarite de Kasenga, Mgr Fulgence Muteba a souligné les vertus héroïques d’Anuarite et la responsabilité de chaque chrétien d’accomplir fidèlement la mission que Dieu lui a confiée.

Pèlerinage national sur la tombe de la bienheureuse Anuarite

Au diocèse d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a présidé la messe, le lundi 1er décembre, pour la clôture de la célébration du cinquantenaire du martyre de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, religieuse de la congrégation des Sœurs de la Sainte Famille de Kisangani, assassinée par des rebelles Simba, à Isiro, le 1er décembre 1964 et béatifiée par le pape Jean-Paul II, à Kinshasa, le 15 août 1985. Le cardinal Monsengwo était entouré notamment du nonce apostolique, Mgr Adolfo Tito Yllana, de l’évêque d’Isiro-Niangara, Mgr Julien Andavo et d’autres évêques du pays venus à la tête de délégations de leurs diocèses pour le quatrième pèlerinage national sur la tombe de la bienheureuse vierge et martyre. Le dimanche 30 novembre, les évêques présents à Isiro ont célébré des messes dans différentes églises.