Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2016

Vœux perpétuels de deux Sœurs des pauvres de Bergame

Dans la maison généralice des Sœurs des pauvres à Bergame, en Italie, deux bougies allumées ont brûlé le dimanche 28 août. Ainsi l’a révélé, dans l’église saint Marc de Kinshasa-Kingasani, sœur Adolphine Ebu, supérieure provinciale pour l’Afrique. Les bougies ont brûlé devant l’urne du fondateur, le bienheureux Luigi Palazzolo, en l’honneur des sœurs Irène Mulili et Pauline Kosoma, qui ont prononcé leurs voeux perpétuels en ce 28 août. Au nom de la supérieure générale de la congrégation, Sœur Adolphine Ebu a reçu les vœux perpétuels lors de la messe présidée par monsieur l’abbé Yves Koko, prêtre de l’archidiocèse de Kinshasa. La messe a été concélébrée par une vingtaine de prêtres.

Yvette Mivilu (Miv Yv) chante la miséricorde

Madame Yvette Mivilu, alias "Miv Yv la grande royale", chanteuse canadienne d'origine congolaise, se produit ces jours-ci à Kinshasa, avec un nouvel album. Une chanson porte sur la miséricorde divine. Pure coïncidence avec l'année de la miséricorde vécue dans l'Eglise catholique ? 

La chanteuse catholique avoue avoir composé la chanson à la demande de sa communauté pour l'année de la miséricorde. La chanson offre au peuple de Dieu l'occasion de cheminer pendant l'année de la miséricorde avec des éléments musicaux. La chanson invite l'homme à être miséricordieux à l'exemple de Dieu. Et la chanson demande à Dieu d'accorder à l'homme le coeur miséricordieux qui est le sien. 

Retraite annuelle au diocèse de Lisala

Dans la cathédrale saint Hermès de Lisala, dans la province de la Mongala, le mercredi 24 août, Mgr Ernest Ngboko a présidé une messe concélébrée par 75 prêtres de son diocèse. Ils terminaient ainsi la retraite annuelle suivie d’une session animée depuis une semaine au grand séminaire interdiocésain saint Pierre et Paul par monsieur l’abbé Raymond Ubemu du diocèse de Mahagi-Nioka, dans la province de l’Ituri. Comment la vie communautaire du prêtre diocésain sera-t-elle un lieu de miséricorde ? L’abbé Ubemu a articulé la méditation sur ce thème afin d’interpeller le prêtre de Lisala et l’inviter à repartir du Christ, à mener une vie intérieure qui lui permette de défier des critiques récurrentes portant sur la vie en Eglise. Divisions, régionalisme, népotisme, mauvaise gestion de biens, mauvaise conduite, telles sont les sources de conflit à éviter. Le prêtre recourra à la correction mutuelle et au pardon mutuel.

Vœux perpétuels de deux sœurs hospitalières du sacré-cœur de Jésus

La supérieure provinciale des Sœurs hospitalières du sacré-cœur de Jésus, venue de France, sœur Maria Purificacion Goni, a reçu les vœux perpétuels des sœurs Lyna Ndobor et Elisabeth Kana-Kana. C’était le samedi 20 août, dans l’église paroissiale de la Sainte Trinité de Kinshasa-Matete. Le père carme déchaux Constantin Kabasubabu a présidé la messe. Il a exhorté les sœurs Ndobor et Kana-Kana à relever les nombreux défis de la vie consacrée aujourd’hui, dans une culture vantant l’argent, le plaisir et le libertinage. Il a invité les deux religieuses à ne pas avoir peur de s’engager ni d’aller en mission, car celui qui les a appelées ne les abandonnera pas.

Jubilé d’or et vœux de religion à Luebo

Au diocèse de Luebo, dans la province du Kasai, sœur Marthe Tshibola, de la congrégation du Cœur Immaculé de Marie de Luebo, a fêté ses cinquante ans de vie consacrée le dimanche 14 août, dimanche de l’Assomption de la Vierge Marie en cette année dans l’Eglise de la RDC. Marthe Tshibola a été recrutée et reçue aux premiers vœux par Monseigneur Bernard MELS, fondateur de la Congrégation, alors évêque de Luebo. La religieuse est donc un témoin vivant de l’œuvre de Mgr MELS au Kasaï.

Des ogres en politique

Au cœur des jours et des nuits
Des ogres en politique
Un ami dit avoir rencontré de vrais ogres. Dans notre petite enfance, et chaque soir, au village, nous avons entendu tant parler des ogres. Au village, il n’y avait pas de télévision, ni de radio, ni d’électricité. Nous avions les contes et légendes qui nous préparaient au sommeil de la nuit. Et les ogres revenaient chaque soir. Ce sont des personnages à multiples têtes. Ils avaient la capacité de rechercher des enfants et de les jeter tout vivants dans une des marmites qui bouillaient toujours sur les quatre ou cinq têtes. Et les petits enfants n’avaient qu’à bien se tenir, à obéir, à tout accepter des adultes et des parents.
Un ogre, il convient de ne jamais le rencontrer dans sa vie d’adulte. Parce qu’il quitte alors le monde imaginaire des contes et légendes. Il prend chair et os. Et voilà que c’est un ami d’enfance qui dit avoir rencontré vraiment des ogres. Il l’a même écrit dans un livre. Mon ami rentrait d’Europe après une…

Ordination d’un nouveau prêtre à Lisala

L’évêque de Lisala, dans la province de la Mongala, Mgr Ernest Ngboko Ngombe, a procédé à sa toute première ordination sacerdotale, le dimanche 14 août. Sur la place de l’église paroissiale sainte famille de Binga, à 130 kilomètres de Lisala, l’évêque a ordonné prêtre le diacre Michel Magangu. Dans la suite de l’évêque, vingt et un prêtres de Lisala ont imposé les mains sur leur jeune confrère. Des autorités politico-administratives étaient là dans l’assemblée des fidèles venus aussi des deux autres paroisses du doyenné sainte Famille : Saint Paul Talier et Notre Dame du Saint Rosaire.

Le père Talabo a été enterré à Lusaka

Le père Jean-René Talabo, mort à Lusaka (Zambie) le dimanche 14 août, a été enterré aujourd'hui, 18 août, dans le cimetière de la maison de formation oblate de Makeni à Lusaka. La messe de requiem a eu lieu dès 9H30.  Le défunt, ordonné prêtre en 1993 à Kinshasa, a été vicaire dans la paroisse saint Eloi de Kinshasa-Barumbu avant d'aller en mission en Zambie en 1996. Depuis vingt ans, il aura été, en Zambie, curé de paroisse et formateur de jeunes oblats et de laïcs après sa thèse de doctorat soutenue aux Etats-Unis d'Amérique.

A Kinshasa, la mêsse de requiem a débuté à 9H30 dans l'église saint Eloi. Le supérieur provincial, le père Abel Nsolo, a présidé l'eucharistie concélébrée par une trentaine de confrères dont Mgr Louis Mbwol, évêque émérite d'Idiofa.

Kisantu : Jubilé de la paroisse sainte Marie de Kimwenza et profession religieuse

Le dimanche 14 août, ce sont des membres de la congrégation des coopérateurs paroissiaux du Christ-Roi qui ont prononcé des vœux perpétuels et des vœux temporaires. L’évêque de Kisantu, dans la province du Kongo-Central, présidait la messe pour les soixante-dix ans de la paroisse sainte Marie de Kimwenza, en banlieue de Kinshasa. Mgr Nsielele rappellera alors que dans l’histoire, la paroisse sainte Marie avait été fermée pendant dix ans à cause de la maladie du sommeil sévissant dans la région. Je vous exhorte à mener une vie digne de l’appel que vous avez reçu, a dit l’évêque à l’homélie, s’adressant aux religieux.
A l’occasion du jubilé des 70 ans de la paroisse, l’évêque a installé le mouvement d’action catholique des Xaveri et envoyé en mission ses membres à rayonner dans la paroisse et au-delà.

Le père Jean-René Talabo est mort. Programme des funérailles à Kinshasa

Programme des funérailles pour Kinshasa
Mercredi, 17 août
A partir de20H00 : Veillée de prière à Saint Eloi N’dolo
N.B. Veillée animée par le scolasticat de 20H30 à 23H00  et
de 23H00 jusqu’à l’aube : musique méditative (voir avec le père Bosco MIKWA).

Jeudi, le 18 août
Messe de requiem à 9H30.
Messe animée par la paroisse Saint Eloi.

Massacres de Beni : Message de la Conférence épiscopale

COMMUNIQUE DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE NATIONALE DU CONGO  MASSACRE DE BENI : CONDOLÉANCES ET CONDAMNATION 1. Nous avons appris avec grande consternation le massacre perpétré sur la population à Beni dans la nuit du 13 au 14 août 2016. Nous en sommes profondément choqué et attristé. Cette nouvelle tragédie vient remuer la douleur inconsolable des populations des Territoires de Beni et de Lubero victimes de tueries et atrocités à répétition, et plonge tout le peuple congolais dans le deuil.
3. Au nom de son Éminence le Cardinal, de Leurs Excellences les Archevêques et Évêques de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) et du mien propre, je m’empresse d’exprimer à Son Excellence Monseigneur Melchisédech SIKULI, Évêque de Butembo-Beni, notre proximité fraternelle et de lui présenter nos condoléances les plus chrétiennes. A travers sa personne, que ce mot de compassion  parvienne à toutes les familles en deuil et aux rescapés.

Vœux perpétuels des sœurs Jacqueline Kilondo et Marina Munkoko

Sœur Jacqueline Kilondo et sœur Marina Munkoko, ont apporté à l’autel, respectivement un cierge allumé et un jeune plant de palmier comme symboles de leur consécration définitive dans les vœux de chasteté, pauvreté et obéissance.
Le dimanche 14 août, dans l’église paroissiale saint Raphaël de Kinshasa-Limete, les deux religieuses ont prononcé leurs vœux perpétuels entre les mains de sœur Marie-Clémentine Kazadi, supérieure déléguée des Sœurs disciples du divin maître.

Voeux perpétuels de sœur Angélique Tiba

« Que ton oui reste oui !» Philippe Misambu l’a recommandé ainsi le samedi 13 août à sa nièce Angélique Tiba, religieuse de saint Joseph de Cuneo. L’oncle a remis à la nièce une houe en signe de bénédiction. Il a prié pour elle après l’avoir accompagnée jusque devant l’autel dans l’église paroissiale Notre-Dame d’Afrique de Kinshasa-Lemba. Sœur Angélique Tiba. Une heure plus tard, la religieuse prononçait ses vœux perpétuels entre les mains de sœur Marthe Etshaunga, supérieure déléguée des sœurs de saint Joseph de Cuneo. C’était en présence de parents, amis et une trentaine de consœurs.

Matadi : un mouvement d’action catholique pour aider les prêtres

Au diocèse de Matadi, dans la province du Kongo-Central, le mouvement d’action catholique Luzolo lwa mbote (bonne volonté), né dans la paroisse Christ-Roi de Mbanza-Ngungu, s’étend dans le diocèse et ailleurs.
Monsieur l’abbé Hyppolite Lubiku, vicaire de la paroisse saint Joseph de Songololo, explique : « Le mouvement est né de la dévotion de madame Mbingila (d’heureuse mémoire), épouse d’un enseignant, dans la paroisse Christ-Roi de Mbanza-Ngungu. Chaque matin, la fervente balayait l’église, entretenait la paroisse, nettoyait les ornements liturgiques des servants de messe et des prêtres et venait en aide aux nécessiteux.

Soeurs salésiennes de la visitation et miséricorde

Soeur Marie-Renilde D'Haemer, supérieure régionale des Soeurs salésiennes de la visitation pour la Belgique et la France, vient d'animer une retraite pour ses consoeurs à Kikwit, dans la province du Kwilu. Elle a commenté la pensée du fondateur, saint François de Sales, sur la miséricorde.
Soeur D'Haemer résume ici son propos. Dans l'entretien (Radio Vatican), elle est complétée par soeur Angélique Wolang, supérieure régionale pour l'Afrique (RDC et Bénin).

Luebo : centenaire de Ndekesha, voeux religieux et ordinations sacerdotales

Au diocèse de Luebo, dans la province du Kasai, le dimanche 7 août, Mgr Pierre-Célestin Tshitoko a ouvert l’année du centenaire de la paroisse Notre-Dame des sept douleurs de Ndekesha. Au cours de la messe du jubilé, l’évêque de Luebo, modérateur suprême de la congrégation des Sœurs amies du Christ, a reçu la profession temporaire de trois novices. La coordinatrice générale de la congrégation, sœur Béatrice Kapinga, a ainsi présenté à l’évêque les soeurs Jeanne Mbwuyakala, Christine Biangatshila et Christine Ntumba.
Mgr Tshitoko a également décerné le diplôme de fidélité pour cinquante ans de mariage au couple de Nicodème Tshinkenke et Agnès Mbuyi.

Jubilé d’argent de sœur Nathalie Lubana, salésienne de la visitation

« Félicitation et merci pour votre offrande généreuse au Seigneur ». Mgr Jean-Pierre Kwambamba, l’un des quatre évêques auxiliaires de Kinshasa, l’a dit ainsi lors de la messe qu’il a célébrée le samedi 6 août, fête de la transfiguration, dans la cour de la communauté des sœurs salésiennes de la visitation à Kinshasa-Limete. Soeur Nathalie Lubana célébrait ses vingt-cinq ans de vie consacrée. Mgr Kwambamba lui a transmis la bénédiction du Saint-Père François, et à l’homélie, il a dit que le jubilé est une grâce, un don de Dieu et l’occasion de se souvenir, de faire mémoire de l’amour gratuit de Dieu, un don de son amour miséricordieux.

Le père Jacob Beya élu Supérieur général des Pères joséphites

Le prêtre congolais Jacob Beya devient le premier africain supérieur général de la congrégation des Pères Joséphites. Lire le communiqué ci-dessous.

Profession religieuse à Kenge chez les Soeurs salésiennes de la visitation

Au
    diocèse de Kenge, dans la province du Kwango, le mercredi 3 août, dans l'église paroissiale Notre-Dame de la paix de Kenge, les Soeurs salésiennes de la visitation ont accueilli trois nouveaux membres, qui ont prononcé leurs premiers voeux entre les mains de la supérieure régionale du Congo, soeur Angélique Wolang. Ce sont les soeurs Bénédicte Kibwenge, Hélène Nzebeke et Noëlline Wakama. Une consoeur aînée, soeur Rose Pemba, a prononcé ses voeux perpétuels, tandis que les postulantes Dering Milwala et Violaine Bungu ont fait leur entrée au noviciat.

Clôture de l’Année de la famille à Isiro

Au diocèse d’Isiro-Niangara, dans la province du Haut-Uélé, le lundi 1er août, le vicaire général du diocèse, Mgr Sylvain Malitano, a béni le mariage de vingt couples dans la cathédrale sainte Thérèse de l’Enfant Jésus d’Isiro. Le diocèse célébrait ainsi la Journée diocésaine de la famille et clôturait l’Année de la famille et les trois ans dédiés à la pastorale de la famille par la Conférence épiscopale nationale du Congo. A Isiro, la coordination diocésaine de la pastorale familiale avait élaboré une programmation centrée sur la promotion du mariage religieux à travers l’encadrement et l’accompagnement de jeunes fiancés et de fidèles cohabitant en union libre.

Des enfants missionnaires rendent visite à des enfants prisonniers

Dans l’archidiocèse de Kananga, dans la province du Kasai central, une centaine d’adolescents ont fêté à leur manière l’année de la miséricorde divine : en partageant la journée du samedi 23 juillet avec des enfants de leur âge détenus dans la prison centrale de la ville de Kananga. Ils étaient 70 membres du mouvement de l’enfance missionnaire. Ils ont été conduits à la prison par la coordinatrice de la Commission diocéaine de l’enfance missionnaire, Monique Ngalula. Le père Ivo Volsen, aumônier de la prison centrale, a célébré la messe pour les deux groupes. A l’homélie, il a exhorté les uns et les autres au respect de la personne et du bien commun et des biens privés. Il a recommandé aussi la reconnaissance de ses propres fautes et la demande de pardon à Dieu, père miséricordieux.