Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2016

Rentrée académique dans trois instituts de l’enseignement supérieur des consacrés

Ils viennent de passer la première semaine de la nouvelle année académique 2016-2017. Les étudiantes et étudiants des trois instituts d’enseignement supérieur régis par l’Assemblée des supérieurs majeurs des religieux. Ce sont : l’Université saint Augustin, l’Institut supérieur pédagogique catholique et l’Institut saint Eugène de Mazenod des missionnaires oblats de Marie Immaculée. Le 15 octobre, pour les professeurs et étudiants des trois instituts rassemblés dans l’église paroissiale Notre-Dame d’Afrique de Kinshasa-Lemba, l’évêque de Kole, dans les provinces du Kasai central et du Sankuru, Mgr Emery Kibal, a présidé la messe à l’Esprit-Saint pour l’ouverture de la nouvelle année académique. Mgr Kibal est un ancien professeur à l’Institut saint Eugène de Mazenod et à l’Université saint Augustin. Dans l’homélie, il a exhorté la communauté des étudiants et professeurs à se mettre tous sous la mouvance de l'Esprit, afin de produire des fruits de l'Esprit au courant de l'anné…

Funérailles de monsieur l’abbé Joseph Mulimbi assassiné à Lubumbashi

Monsieur l’abbé Joseph Mulimbi Nguli, prêtre de l’archidiocèse de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, assassiné dans la nuit du 21 octobre au quartier Golf Malela à Lubumbashi, a été enterré le jeudi 27 octobre dans le cimetière du monastère bénédictin de Kiswishi. Auparavant, près de trois cents prêtres ont concélébré lors de la messe d’adieu dans la cathédrale saint Pierre et Paul de Lubumbashi. La place de la cathédrale était si pleine de monde que la circulation routière sur les avenues adjacentes a été interrompue pendant des heures.

Luiza : le travail des champs est témoignage des Sœurs de Notre-Dame de grâce de Tshilomba

Au diocèse de Luiza, dans les provinces du Kasai oriental, du Kasai central et du Lomami, les Sœurs de Notre-Dame de grâce de Tshilomba vivent notamment du travail des champs. C’est un témoignage et un enseignement pour la population paysanne. La supérieure générale de la congrégation, sœur Marcelline Tshibangu Kongolo, explique que les champs sont un moyen de sa propre prise en charge. Les subsides ne venant plus de nulle part, les religieuses doivent vivre de leurs efforts. Autrefois, on n’imaginait pas les soeurs travaillant aux champs. C’est bien une obligation aujourd’hui. La terre est là. Et c’est l’exigence de la Genèse, dans la Bible, de soumettre la terre. L’année passée, pour leur survie quotidienne, les religieuses ont récolté du riz, du manioc, du maïs et des bananes.

Message de la Conférence épiscopale sur le dialogue national

MESSAGE DE LA CENCO SUR LE DIALOGUE NATIONAL ET LA SITUATION SECURITAIRE EN RD CONGO
1. Réunis à Kinshasa, du 19 au 20 octobre 2016, Nous, Cardinal, Archevêques et Evêques, Membres du Comité de suivi du processus électoral de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), nous sommes penchés sur des questions urgentes d’actualité, notamment le dialogue national convoqué par le Président de la République pour dénouer la crise socio-politique qui mine notre pays, et sur la situation sécuritaire. Ces questions ont été abordées dans l’Accord politique pour l’organisation d’élections apaisées, crédibles et transparentes en République Démocratiques du Congo (18 octobre 2016) et le Rapport final des travaux du conclave du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (4 octobre 2016). 

Nouvelle ordination sacerdotale à Lisala

L’évêque de Lisala, dans la province de la Mongala, Mgr Ernest Ngboko Ngombe, a ordonné prêtre, sur l’esplanade de la cathédrale saint Hermès, le 9 octobre dernier, monsieur l’abbé Modeste Ngbaki. C’est le deuxième prêtre qu’ordonne Mgr Ngboko, évêque de Lisala depuis avril 2015. Mgr Ngkobo a dit sa joie de compter un nouveau collaborateur dans sa tâche de pasteur de Lisala. Le prêtre partage avec l’évêque la triple mission d’annoncer la parole de Dieu, de célébrer les sacrements et d’accompagner le peuple de Dieu de Lisala.

Léonard Santedi, nouveau recteur à l’Université catholique du Congo

Le nouveau recteur de l’université catholique du Congo, monsieur l’abbé Léonard Santedi, a été investi et présenté officiellement à la communauté universitaire le samedi 15 octobre. Dans l’enseignement supérieur et universitaire du pays, c’était la rentrée pour l’année académique 2016-2017. Mgr Donatien Bafuidinsoni, évêque auxiliaire de Kinshasa, chargé de l’éducation, a présidé la messe à l’Esprit-Saint dans la grande salle de l’université catholique du Congo, sur le site universitaire de Kinshasa-Limete.

Clôture du Chapitre général des Oblats à Rome

Le Chapitre général des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée s'est clôturé le mercredi 11 octobre, à Rome, par une concélébration eucharistique présidée par le Supérieur général (reélu), le père Louis Lougen. Parmi les capitulants, la RDC était représentée par le supérieur provincial, le père Abel Nsolo (photo ci-bas, à droite) et le père Guillaume Muthunda (photo, à gauche), missionnaire en Angola, élu conseiller général pour l'Afrique.

Le père oblat Didier Mupaya publie un livre sur la prière

Un nouveau livre sur la prière vient de paraître aux éditions Baobab de Kinshasa : « Vivre avec Dieu. La prière chrétienne au quotidien ». Son auteur : le père Didier Mupaya, missionnaire oblat de Marie Immaculée, professeur à l’Institut saint Eugène de Mazenod. L’auteur entend contribuer à améliorer, à aider à avancer dans l’amour et la pratique de la prière. Il vise à faire aimer la prière comme une réalité permanente de la vie. Il fournit d’abord une information de base sur la prière comme dimension objective. L’exemple est donné par le Christ et tous les priants de la Bible.

Kinshasa : A 15 ans, ils ne seront plus servants de messe

Puisqu’il a atteint 15 ans d’âge, Henri Mangoba, de la paroisse saint Eloi de Kinshasa-Barumbu, ne sera plus servant de messe. C’est la règle dans l’archidiocèse de Kinshasa. Récemment, lors d’une messe où leur curé célébrait ses vingt-cinq ans de sacerdoce, Henri Mangoba et une dizaine d’amis, garçons et filles, ont reçu des hommages de la communauté paroissiale et des diplômes d’honneur des mains du curé, le père Augustin Anem. 
Au nom de ses compagnons, Henri Mangoba a exprimé sa joie et sa douleur. La joie de terminer avec brio une activité de plusieurs années, et la tristesse de quitter une habitude de servir Dieu à l’autel, chaque matin, « parfois sous la pluie ».

Le père oblat congolais Guillaume Muthunda élu conseiller général

Le père oblat congolais Guillaume Muthunda, missionnaire en Angola, a été élu, le lundi 3 octobre, à Rome, comme l'un des cinq conseillers généraux lors du Chapitre général de sa congrégation. Une centaine de missionnaires Oblats de Marie Immaculée venus des cinq continents délégués par quelque 4000 confrères, prêtres et frères, sont réunis à Rome depuis le 14 septembre jusqu’au 12 octobre. Ils tiennent le trente-sixième Chapitre général de leur histoire depuis la fondation en 1816 en France par saint Eugène de Mazenod. En l’année des 200 ans d’existence, les Oblats ont placé leur Chapitre général autour du thème de l’évangélisation. « Il m’a envoyé évangéliser les pauvres », tel est le charisme à eux légué par leur Fondateur.

Des couples consacrés

Des hommes et des femmes mariés qui prononcent des vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. Ils existent dans l’institut séculier Sainte Famille, une branche de la famille paulinienne fondée par le bienheureux Jacques Alberione, pour la consécration des époux chrétiens. Après deux ans de noviciat, les premiers couples africains de cet institut ont prononcé récemment leurs vœux entre les mains du père Roberto Ponti, supérieur régional des missionnaires de saint Paul en RDC. Apheillet Mutombo parlant aussi au nom de son épouse Guylaine Nyanda : « Nous voudrions drainer d’autres couples pour qu’ils en viennent aussi à renouveler de temps en temps leurs engagements. »