Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2016

Première traduction intégrale du missel romain en langue kiyaka

Au diocèse de Popokabaka, dans la province du Kwango, la nouvelle année liturgique a commencé, le dimanche 27 novembre, avec l’usage, dans les églises, de la toute première traduction intégrale du missel en langue kiyaka. 
Dans la préface, l’évêque de Popokabaka, Mgr Louis Nzala Kianza, dit appliquer le Concile Vatican II qui a recommandé une participation plénière, consciente et active de tout le peuple de Dieu dans la célébration eucharistique. La traduction du missel en langue kiyaka rencontre ce vœu du Concile après la célébration du centenaire de l’évangélisation du Kwango. 
Rendre grâce au Seigneur dans la langue que lui-même nous a donnée, le kiyaka, était un besoin impérieux. Cela s’avérait nécessaire pour l’approfondissement de notre foi, écrit encore Mgr Louis Nzala. Il souhaite que cette traduction du missel soit un instrument pour raviver la foi des fidèles et rendre les communautés plus vivantes.

Bon temps de l'Avent

A tous et à chacun !


Christ-Roi, Jubilé de la miséricorde et fête de la jeunesse à Tshumbe et à Mweka

La clôture de l’année jubilaire de la miséricorde, le dimanche 20 novembre, a été célébrée avec un accent particulier pour la jeunesse. La fête du Christ-Roi de l’univers est la fête patronale des jeunes de la lumière, les Bilenge ya mwinda, mouvement pastoral fondé à Kinshasa et répandu à travers les quarante-sept diocèses du pays. Au diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a procédé à la fermeture solennelle de la Porte sainte de la cathédrale sainte Marie avant de commencer un pèlerinage qui le conduira, à la tête du cortège, jusqu’au stade Louis Omokenge, pour la célébration eucharistique. L’évêque a d’abord invité l’assemblée à écouter le message du Pape François adressé aux fidèles et aux pasteurs de la RDC les invitant à la culture du dialogue. Et commentant les lectures du jour, Mgr Djomo a souligné la singularité de la royauté du Christ : Messie et roi, le Christ l’est, mais pas au sens des attentes populaires.

Nouveau livre : "L'Eglise accueille les pécheurs" du père Cyrille Atitung

L'année sainte de la miséricorde a refermé ses portes en ce dimanche 20 novembre, mais la porte de la miséricorde reste ouverte, a dit le pape.

Ce livre du père Cyrille Atitung, missionnaire oblat de Marie Immaculée, indique comment "traverser courageusement notre époque dans ses bouleversements comme dans sa progression vers le salut".
L'auteur, docteur en sciences patristiques, professeur de patrologie à l'Institut Saint Eugène de Mazenod de Kinshasa, replonge dans l'histoire de l'Eglise, dans l'antiquité chrétienne, pour retrouver la leçon : le schisme mené au sein de l'Eglise catholique africaine par Donat le Grand, évêque de Cases-Noire.

Le problème de l'identité de l'Eglise est reposé de manière tranchée. Saint Cyprien de Carthage, en Afrique du nord, prône l'accueil des pécheurs, des indignes qui avaient failli, au quatrième siècle, pendant les persécutions de Dioclétien.

Mgr Timothée Bodika, nouvel évêque de Kikwit

L'un des quatre évêques auxiliaires de Kinshasa avant sa nomination, le 19 novembre 2016, comme évêque de Kikwit, dans la province du Kwilu, succédant à Mgr Edouard Mununu.

Né le 1er janvier 1962 à Kinshasa, il a été ordonné prêtre le 1er août 1990 et nommé évêque auxiliaire de Kinshasa le 2 février 2012. Il a été ordonné évêque à Kinshasa le 12 avril 2012.


Le nonce transmet le message du Saint-Père François pour la paix en RDC

A la nonciature apostolique à Kinshasa-Gombe, le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, a présenté à la presse, le jeudi 17 novembre, le message que le Saint-Père François adresse au peuple congolais à l’occasion de la Journée de prière pour la paix en RDC convoquée pour le dimanche 20 novembre par la Conférence épiscopale nationale du Congo. La Journée correspond à la clôture de l’Année Jubilaire de la miséricorde.

Les religieuses et religieux prient en clôture de l’année de la miséricorde

Quelque 500 religieuses et religieux se sont retrouvés le dimanche 13 novembre dans l’église du Sacré-Cœur de Kinshasa-Gombe pour une prière en vue de la clôture de l’année de la miséricorde. L’adoration eucharistique et la liturgie pénitentielle ont été les deux grands moments vécus ensemble. Le Nonce Apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, a prononcé une exhortation, rappelant aux consacrés quelques thèmes chers au Pape François, notamment celui de l’Eglise « en sortie ». Des prières ont été faites avec l’intention particulière pour demander la paix. La secrétaire de la Commission épiscopale pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, sœur Christine Nsenga, disciple du divin maître, a donné lecture d’un message adressé aux consacrés au nom de la Conférence épiscopale, par le président de la Commission épiscopale de la vie consacrée et des sociétés de vie apostolique, Mgr Oscar Ngoy, évêque de Kongolo.

Molegbe : La caritas, instrument de la miséricorde

La Commission diocésaine Caritas-Développement du diocèse de Molegbe, dans la province du Nord-Ubangi, a organisé, du mardi 8 novembre au jeudi 10 novembre un pèlerinage pour la clôture de l’année sainte de la miséricorde. Des membres des commissions paroissiales sont ainsi venus de Yakoma, Wapinda, Mobayi-Mbongo, Gbadolite, Businga, Bosobolo, et de Bili. Ils ont récité le rosaire à la grotte mariale. Et ils ont surtout franchi la porte sainte de la cathédrale saint Antoine de Padoue de Molegbe. Le directeur de la caritas diocésaine, monsieur l’abbé Egide Mbimba, a présidé la messe animée, à l’ouverture, par les jeunes de la propédeutique saint Augustin et à la clôture, par les élèves de l’école primaire. S’inspirant des textes du Saint-Père François, monsieur l’abbé Mbimba a présenté la caritas comme instrument de la miséricorde de Dieu au service de l’Eglise.

L'abbé Richard Mugaruka sera enterré le samedi 12 novembre à Bukavu

Il est mort le lundi 7 novembre. Le vendredi 11 novembre, après messe sera célébrée dans la cathédrale Notre-Dame de Kinshasa avant une cérémonie d'adieu à l'Université Catholique du Congo et le départ pour Bukavu.

Lu sur internet : 

Un prêtre, professeur de l'Université Catholique du Congo qui s'en va!
Lisons quelques détails qu'un témoin parmi tant d'autres donne sur sa vie.
Le Prof. Abbé Richard MUGARUKA que nous pleurons aujourd'hui:
42 ans de vie sacerdotale est le premier prêtre à être ordonné dans la Ville de Bukavu.Il est né dans la Commune de Kadutu, Ville de Bukavu, Province du Sud-Kivu le 11 novembre 1948.
Suite à l’exigüité du timing auquel nous sommes astreints, Il nous serait vraiment fastidieux d’énumérer ici tout le curriculum vitae du Prof. Abbé Richard MUGARUKA. Il est un grand pasteur, un pédagogue et un enseignant talentueux.

25 ans de l’Institut missionnaire des Amis du Christ de Luebo

L’évêque de Luebo, dans la province du Kasai, Mgr Pierre-Célestin Tshitoko, a célébré la messe, le samedi 5 novembre, pour les vingt-cinq ans d’existence de l’institut missionnaire des amis du Christ de Luebo. C’était dans l’église de la paroisse Notre-Dame des sept douleurs de Ndekesha. A cette occasion, les sœurs Jeannette Omoy et Marie-Immaculée Kambuyi ont prononcé leurs vœux perpétuels entre les mains de sœur Béatrice Kapinga, supérieure générale des Sœurs Amies du Christ. L’institut missionnaire des amis du Christ de Luebo comprend deux branches, masculine et féminine. Mgr Tshitoko est modérateur de cet institut de droit diocésain fondé en 1991 par Mgr Emery Kabongo, actuellement chanoine à la basilique saint Pierre à Rome, alors archevêque-évêque de Luebo après avoir été secrétaire particulier du pape Jean-Paul II.

Miséricorde avec les prisonniers de Kinshasa

L’aumônerie catholique Marie Notre Mère des Douleurs de la prison centrale de Makala à Kinshasa porte à votre connaissance le programme suivant arrêté pour la célébration du jubilé des détenus prévu pour le 6 novembre 2016.
Première journée
Vendredi 4 Novembre 2016
Journée de réflexions et d’enseignements sur la miséricorde divine
Heure : 10h – 12h Lieu : Aumônerie Catholique Marie Notre Mère des Douleurs (Prison Centrale de Makala) Première conférence. La miséricorde divine et la justice pénitentiaire.
Par le Père Prosper NDJOLI, omi, Aumônier Catholique. Deuxième conférence. La miséricorde divine comme œuvre du Saint-Esprit.
Par  le Renouveau Charismatique de Kinshasa conduit par Mr l’abbé Noël Ndungu.

Nouveaux prêtres au diocèse d’Inongo

Au diocèse d’Inongo, dans la province du Mai-Ndombe, monsieur l’abbé Olivier Bonianga a célébré sa première messe le lundi 31 novembre dans l’église paroissiale Notre-Dame de Fatima à Oshwe. L’évêque d’Inongo, Mgr Philippe Nkiere, a ordonné prêtres à Oshwe, la veille, dimanche 30 novembre, messieurs les abbés Olivier Bonianga, François Mamve et José Monemo. Olivier Bonianga est originaire de la paroisse d’Oshwe où la précédente ordination sacerdotale a eu lieu voilà vingt-neuf ans. Toute la zone d’Oshwe s’est donc donné rendez-vous pour vivre le grand événement. Tous ont vu comment on devient prêtre.

A Isiro, deux religieux de saint Vincent de Paul célèbrent leur jubilé d’argent

Les deux premiers Congolais membres de la congrégation des religieux de saint Vincent de Paul, les frères Jean-Faustin Dramile et Isnard Makolokpo ont célébré, le dimanche 30 octobre, leurs vingt-cinq ans de vie consacrée. Le supérieur général de leur congrégation, le père Bertin Sanon, venu de Rome, a concélébré lors de la messe présidée par le supérieur provincial du Congo, le père Charles-Alain Pululu, dans l’église paroissiale Notre-Dame du saint Rosaire d’Isiro, dans le diocèse d’Isiro-Niangara, province du Haut-Uele. Le célébrant du jour a rappelé à l’assemblée l’importance de la prière du chapelet en la clôture du mois marial d’octobre. Le père Pululu a exhorté ses deux confrères jubilaires à continuer à aimer Dieu de tout leur cœur et à le servir en servant les pauvres conformément au charisme des Religieux de Saint Vincent de Paul.