Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2017

Nouvelle année pastorale à Kikwit : « Ensemble, construisons notre Eglise. »

L’évêque de Kikwit, dans la province du Kwilu, Mgr Timothée Bodika, a
ouvert l’année pastorale 2017-2018 par une messe présidée le 15
octobre dans la cathédrale saint François-Xavier de Kikwit. L’évêque a
lancé à cette occasion le plan pastoral diocésain 2017-2020. « Ensemble, construisons notre Eglise », tel est le thème général."

Abbé Léonard Santedi : "L’Université catholique donnera des bases pour une nouvelle humanité."

« Lumen super flumen, La lumière au-dessus du fleuve ». La devise de l’Université catholique du Congo sera vécue suivant un nouveau plan stratégique au cours de l’année académique nouvelle 2017-2018 ouverte solennellement le lundi 16 octobre dans l’amphitéatre de l’Université à Kinshasa-Limete par le Grand chancelier de l’Université, le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani. « Lumen super flumen », la lumière au-dessus du fleuve. Le chœur de l’Université l’a chanté, Mgr Utembi l’a rappelé dans l’homélie de la messe. La grandeur et l’importance de l’Université, Mgr Utembi l’a explicité davantage dans l’allocution d’ouverture. Historiquement, l’Université est née du cœur de l’Eglise, a-t-il dit. Et l’Université catholique joue un rôle particulier.

Les étudiants consacrés exhortés à l’étude pour répliquer aux sectes

« Les temps sont graves. Il faut approfondir la foi catholique pour répliquer aux sectes religieuses qui en sont venues, par exemple, à diviniser leurs chefs et à réclamer un Dieu pour les Noirs ». L’avertissement est de Mgr Louis Mbwol, évêque émérite d’Idiofa. Dans l’église Notre-Dame de Fatima de Kinshasa-Gombe, l’évêque s’adressait, le samedi 14 octobre, à des centaines de jeunes étudiantes et étudiants des trois instituts d’enseignement supérieur relevant des Assemblées des supérieurs majeurs des religieuses et religieux. D’habitude, les trois instituts co-organisent une journée de prière à l’Esprit-Saint et de réflexion pour la rentrée académique. Ce sont : l’Université saint Augustin de Kinshasa, l’Institut Supérieur Pédagogique Catholique et l’Institut Supérieur Saint Eugène de Mazenod.

Les Filles de la charité, témoins de l’internationalité

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul se veulent témoins de l’internationalité dans un monde, une Afrique et un Congo parfois divisés par les origines tribales et raciales. Les religieuses viennent de célébrer, à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, les cinquante ans d’existence de la Province autonome du Congo.

Double jubilé célébré par les Filles de la charité

L’archevêque de Mbandaka-Bikoro, dans les provinces de l’Equateur et de la Tshuapa, Mgr Fridolin Ambongo, a présidé l’eucharistie, le dimanche 8 octobre, dans la cour de la maison provinciale des Filles de la charité, à Mbandaka, pour un double jubilé : les 400 ans du charisme de saint Vincent de Paul, fondateur des Filles de la charité, et des 50 ans d’existence de la Province autonome du Congo. Une trentaine de prêtres ont concélébré dont des pères lazaristes, de la congrégation de la mission, fondée par le même Vincent de Paul.

Le cardinal Laurent Monsengwo a célébré les funérailles d’un leader laïc

Dans la cathédrale Notre-Dame du Congo, le jeudi 5 octobre, l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a présidé la messe des funérailles pour le repos de l’âme de l’animateur pastoral Nicodème Kalonji Ngoy, président de la commission diocésaine des Communautés Ecclésiales Vivantes de Base et de la formation des adultes. « Voilà un fidèle laïc modèle », a rappelé l’archevêque de Kinshasa à maintes reprises, depuis la morgue de l’hôpital saint Joseph. Le corps du défunt y a été gardé depuis son arrivée de France où est décédé cet ancien collaborateur du cardinal Joseph-Albert Malula, initiateur des ministères laïcs et de l’institution des communautés ecclésiales vivantes de base.

Vœux perpétuels chez les Sœurs Missionnaires du Christ

La supérieure générale des sœurs Missionnaires du Christ, sœur Hildegarde Schreier, est venue de Munich en Allemagne pour recevoir, le dimanche 1er octobre, la « consécration de vie », c’est-à-dire la profession perpétuelle de ses consoeurs congolaises Anastasie Marie Mpekwa et Bridinette Anne-Marie Mboyo.

Au cœur des jours et des nuits : Prier pour les gouvernants

Mon neveu est arrivé chez moi tout inquiet. Il venait me demander de confirmer une information : oui ou non le pape François recommande de prier pour les gouvernants, les autorités politiques de notre pays. J’ai répondu que c’est vrai, et j’ai précisé que le pape a dit que ne pas prier pour les dirigeants est un péché. Le pape a insisté sur le fait que nous devons prier pour nos dirigeants même quand nous ne les apprécions pas, même quand ils se trompent.

Les Filles de la charité fêtent les 50 ans de la province du Congo et les 400 ans du charisme vincentien

Dans l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro, dans la province de l’Equateur, la congrégation des Filles de la charité a célébré, le mercredi 27 septembre, la fête de leur fondateur, saint Vincent de Paul, comme entrée dans la célébration, le dimanche 8 octobre prochain, à Mbandaka, du double jubilé des 400 ans d’existence du charisme vincentien et des cinquante ans d’existence de la province des Filles de la charité au Congo, c’est-à-dire aussi en Tanzanie et en République du Congo .

Lecture de la Bible sur WhatsApp comme sur la « natte familiale »

Le mois de la Bible, décrété par la Conférence épiscopale nationale du Congo, se termine le 30 septembre avec la fête de saint Jérôme, docteur de l’Eglise, patron des traducteurs. A Kinshasa, le centre pour l’apostolat biblique Liloba des missionnaires de la Société du Verbe Divin, a organisé des sessions bibliques en invitant, par exemple, sœur Lucie Kayandakazi des Sœurs Bene Terezia du Burundi. La religieuse a notamment présenté un groupe créé sur le réseau social WhatsApp.

Vœux perpétuels au diocèse de Dungu-Doruma

Au diocèse de Dungu-Doruma, dans la province du Haut-Uele, le dimanche 17 septembre, dans la cathédrale Saints Martyrs de l’Ouganda, Mgr Richard Domba a présidé la messe au cours de laquelle trois sœurs Franciscaines de la Sainte Famille ont prononcé leurs vœux perpétuels entre les mains de la supérieure régionale du Congo, sœur Clémence Tabo. Ce sont les sœurs Célestine Gbalangane, Perpétue Mbiso et  Marthe Momumangile.

Un nouveau diacre au diocèse d’Isangi

L’évêque d’Isangi, dans la province de la Tshopo, Mgr Dieudonné Madrapile, a administré pour la toute première fois le sacrement de l’ordre depuis qu’il est devenu évêque et qu’il a reçu la charge pastorale du diocèse d’Isangi. Le dimanche 17 septembre, dans la cathédrale Marie Médiatrice d’Isangi, l’évêque a ordonné diacre le séminariste Jean-Luc Bolende. Mgr Madrapile a aussi procédé à la collation du ministère de lectorat au grand séminariste Jean-Paul Losingo, étudiant au grand séminaire de théologie saint Cyprien de Bunia.

Hôpital sainte Bakhita à Ariwara : « Les malades sont le visage du Christ souffrant »

A l’hôpital général sainte Joséphine Bakhita d’Ariwara, au diocèse de Mahagi-Nioka, dans la province de l’Ituri, les malades sont le visage du Christ souffrant, et les pauvres les plus démunis sont l’objet de faveurs des sœurs Filles de la charité servantes des pauvres, dites les sœurs canossiennes. Les religieuses gèrent cet hôpital fondé en l’an 2000, à l’occasion de la canonisation d’une canossienne africaine, d’origine soudanaise, sœur Joséphine Bakhita. L’hôpital porte bien son nom.

Nouveaux prêtres et diacres au diocèse de Basankusu

Le diocèse de Basankusu, dans la province de l’Equateur, s’est enrichi de quatre nouveaux prêtres, le dimanche 10 septembre. Ce sont messieurs les abbés Guy-Marie Boyengele, Olivier-Roger Lokumola, Grégoire Lomame et Christian Ugwu. Mgr Joseph Mokobe les a ordonnés sur la place de l’église saint Charles Lwanga de Basankusu. Au cours de la même messe, l’évêque de Basankusu a aussi ordonné diacres les séminaristes Jean-Thomas Elese et Vital Isombemba.

Entrer au couvent pour « dormir dans la chapelle »

Témoignage de
Sœur Germaine-Marie de la Sainte Face (Nathalie) MITWARI,
Sœur de sainte Marie de Namur

« Chrétiens et musulmans, ensemble avec Marie »

Les chrétiens et les musulmans sont des frères, dans le sens où les Congolais se reconnaissent frères, enfants d’une même mère. La comparaison a été établie par le responsable de la communauté charismatique du Magnificat le dimanche 10 septembre. Au nom de sa communauté vouée à la spiritualité de la rencontre, il faisait son témoignage lors de la rencontre coorganisée autour de la promotion de la paix par la communauté musulmane Ahmadiya en RDC et la communauté Efesia, une association de fidèles catholiques vouée à la prière avec Marie et à la rencontre avec d’autres cultures et religions. « Chrétiens et musulmans, ensemble avec Marie », tel a été le sujet de réflexion que se sont partagé deux conférences dans la salle La perle de sainte Anne à Kinshasa-Gombe. Monsieur l’abbé Médard Bope, prêtre du diocèse de Mweka, a expliqué comment promouvoir la paix dans l’Eglise et dans le monde. C’est en cultivant les vertus de la Vierge Marie qui demande de faire ce que dit son Fils, le prince d…

Le Nonce apostolique à Kananga : « Le temps de la violence est passé, il faut maintenant se réconcilier »

Le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, a effectué, le lundi 11 septembre, une visite de réconfort au diocèse de Luiza, dans la province du Kasai-central. Au dire de l’évêque de Luiza, Mgr Félicien Mwanama, le diocèse se soigne des blessures subies depuis la fin de l’année 2016 par les sévices des miliciens dits de Kamwina Nsapu, qui ont pillé et tué dans les trois provinces du Kasai, du Kasai-central et de la Lomami. Accompagné du président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani, le nonce apostolique a regagné, à la fin de la journée du lundi, Kananga, chef-lieu de la province, où il séjourne depuis le jeudi 7 septembre pour une mission de consolation au nom du Saint-Père François.

Joseph Ntumba, nouveau supérieur provincial des Missionnaires oblats de Marie Immaculée en RD Congo

Le supérieur général des Missionnaires oblats de Marie Immaculée, le père Louis Lougen, a nommé, le 8 septembre, le père Joseph Ntumba pour succéder au père Abel Nsolo comme supérieur provincial du Congo. Le père Joseph Ntumba est l'actuel maître des novices à Ifwanzondo.
Les membres du conseil provincial seront nommés bientôt, et la nouvelle administration entrera alors en fonction.

A Lomé, au Togo, les Sœurs canossiennes s’impliquent dans la culture médiatique

Au Togo, une trentaine de Sœurs Filles de la charité Servantes des pauvres, appelées aussi les Sœurs canossiennes, se sont engagées à mieux utiliser les moyens de communication sociale pour améliorer la relation entre elles et pour mieux présenter leurs œuvres. Les religieuses ont pris des résolutions à l’issue de la session de formation à la culture médiatique tenue dans la communauté Sainte Madeleine de Lomé du 30 août au 3 septembre. La formation a été assurée par trois membres de l’équipe internationale du CREC, le Centre pour la Recherche et l’Education en Communication : monsieur l’abbé Janvier Yameogo du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège, le père Jean-Baptiste Malenge, professeur de philosophie et de communication et correspondant de Radio Vatican à Kinshasa en RDC et Charles Ayetan, secrétaire de rédaction de Présence, périodique catholique togolais d’information et de formation.

Kikwit : Nouvelles professions religieuses chez les Sœurs annonciades d’Heverlee

Au diocèse de Kikwit, dans la province du Kwilu, le mardi 22 août, huit novices de la congrégation des Sœurs annonciades d’Heverlee ont prononcé leurs premiers vœux de religion entre les mains de la supérieure provinciale, sœur Odette Kinkufi. C’était au cours d’une messe présidée par monsieur l’abbé Kembie, curé de la cathédrale saint François-Xavier de Kikwit. Les nouvelles sœurs annonciades d’Heverlee sont ainsi : Olga Bayaka, Hubertine Imoni, Josée Kakese, Séverine Kameka, Judith Makaya, Judith Ngiebi, Rebecca Tshangu, et Odette Sundjo.

Profession religieuse et jubilé d’argent chez les Sœurs missionnaires du Christ-Roi

La congrégation des Sœurs missionnaires du Christ-Roi s’est enrichie de trois nouveaux membres. Le dimanche 27 août, dans l’église paroissiale saint Noé Mawaggali de Kinshasa, la supérieure provinciale du Congo, sœur Isabelle Kembia, a reçu les premiers vœux des novices Angélique Nkinsi, Marie-Gracia Kazala et Esther Selembi. Les trois jeunes religieuses suivront l’exemple de leurs aînées Gabriëlle Kapenga, Marie-Madeleine Nsungi et Marie-Chantal Kadiombo, qui ont prononcé leurs vœux perpétuels.

Vœux perpétuels et jubilé d’or et d’argent chez les Sœurs de saint Joseph de Cuneo

Dans l’église Notre-Dame d’Afrique de Kinshasa-Lemba, le samedi 26 août, Mgr Jean-Pierre Kwambamba, un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa, a présidé la messe au cours de laquelle trois soeurs de saint Joseph de Cuneo ont prononcé leurs vœux perpétuels de religion, les sœurs : Anne Adingisi, Ange Mungulu et Emérence Mulesima. La supérieure déléguée d’Afrique, sœur Marthe Etshaunga, a reçu les vœux des trois sœurs. Leurs parents leur ont donné la bénédiction et leur ont remis des cadeaux bien symboliques : une marmite en terre cuite, un palmier, une colombe et une lampe. Dans l’homélie, Mgr Kwambamba a rappelé aux religieuses que le Seigneur qui les a appelées chacune par son nom veille sur elles et les accompagnera selon sa volonté à laquelle elles devront obéir. En langue lingala puis en langue kikongo, Mgr Kwambamba a aussi félicité et remercié les parents des religieuses, les invitant à continuer à soutenir leurs enfants dans leur mission et leur offrande à Dieu.

Eduquer la jeune fille de l’Ituri et endiguer la prostitution des mineures

Au diocèse de Mahagi-Nioka, dans la province de l’Ituri, la rentrée scolaire de septembre se prépare partout comme au lycée Adia-Lemi tenu par les sœurs canossiennes à Aru. La rentrée scolaire prochaine sera la cinquante-et-unième. Le lycée Adia-Lemi a célébré récemment ses cinquante ans d’existence. Sœur Marie-Stella Kadi, préfet du lycée en parle et relève un problème sérieux pour l’avenir de la jeune fille de l’Ituri.  L’école a été érigée par les premières missionnaires canossiennes arrivées au Congo dans le but de former la jeune fille. Depuis peu, des garçons peuvent s’inscrire aussi, mais en minorité, dans les cinq sections de l’enseignement secondaire. Les filles bénéficieront en outre de la possibilité d’un internat.

L’évêque de Butembo-Beni invite à la paix

L’évêque de Butembo-Beni, dans la province du Nord-Kivu, invite à retrouver en Jésus-Christ le chemin de la vraie paix. Mgr Melchisédech Sikuli a ouvert et clôturé le colloque international de missiologie tenu récemment à l’Université Catholique du Graben à Butembo sous le thème : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ». Le professeur Gianni Colzani de l’Université Urbaniana de Rome, par exemple, y a présenté les « lignes fondamentales pour une théologie de la paix ». Pour Mgr Sikuli, voilà plus de vingt ans que le pays n’a pas connu de vraie paix. Il invite l’ensemble des Congolais à s’impliquer comme en 2004 en préparant les premières élections de 2006. Que les Congolais luttent pour éviter toute balkanisation du pays.

A Tshikapa, l’évêque de Luebo a célébré la messe pour la paix

Au diocèse de Luebo, dans la province du Kasai, l’évêque a célébré une messe pour les jeunes le mardi 15 août, dans l’église paroissiale saint André de Tshikapa. Les jeunes ont été manipulés par le mouvement dit de Kamwina Nsapu et des jeunes ont été des acteurs de la sale guerre. Les infrastructures du diocèse ont été pillées et détruites, l’évêché vidé et saccagé, le personnel ecclésiastique dispersé, les chrétiens tués ou vivant en dehors de leurs domiciles et même à l’étranger. Mgr Pierre-Célestin Tshitoko, en visite pastorale à Tshikapa, chef-lieu de la province et troisième zone pastorale du diocèse, a rappelé aux jeunes catholiques leur baptême et les commandements de l’amour de Dieu et du prochain.

Vœux perpétuels chez les Sœurs hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus

Ce sont deux filles de l’archidiocèse de Brazzaville au Congo : Bénélie Foukoulou et Pégie Loutoumba. Le samedi 19 août, dans l’église paroissiale Sainte Trinité de l’archidiocèse de Kinshasa, en RDC, elles ont prononcé leurs vœux perpétuels de religion dans la congrégation des Sœurs hospitalières du sacré-cœur de Jésus. Leurs parents n’ont eu qu’à traverser le fleuve Congo pour se retrouver dans la messe présidée par Mgr Jean-Pierre Kwambamba, l’un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa.

Des religieuses célèbrent l’Assomption à Popokabaka et à Basankusu

Au diocèse de Popokabaka, dans la province du Kwango, le 13 août, les sœurs de Marie de Popokabaka-Nederbrakel ont marché derrière une statue de la Vierge portée en tête d’une longue procession effectuée
avant la messe de l’Assomption présidée par le directeur du centre pastoral, monsieur l’abbé Albert Bisweko. Les religieuses étaient venues de Kinshasa, Mbankana, Dinga, Imbela et Kasongo-Lunda. Avec leur nouvelle supérieure provinciale, sœur Rosette Suta Lubakwa, elles ont passé une semaine de retraite au noviciat de Marie de l’Annonciation à Popokabaka. La retraite prêchée par le père Anaclet Bambala, de la congrégation du saint sacrement, a porté sur le thème : « Communion avec Dieu, et avec l’autre, une exigence de partage
fraternel ».

Ordinations diaconales et sacerdotales et professions religieuses à Kikwit

Au diocèse de Kikwit, dans la province du Kwilu, le dimanche 13 août, sur l’esplanad

75 ans des Dominicaines Filles de Sainte Catherine de Sienne d’Isiro-Niangara

Dans l’église paroissiale Sainte Mère de Dieu de Watsa, au diocèse d’Isiro-Niangara, dans la province du Haut-Uele, le mardi 8 août, la congrégation des Dominicaines Filles de Sainte Catherine de Sienne a célébré ses 75 ans d’existence. L’évêque d’Isiro-Niangara, Mgr Julien Andavo, a présidé, pour le jubilé de diamant, une messe concélébrée par deux évêques, messeigneurs Dieudonné Madrapile d’Isangi et Sosthène Ayikuli de Mahagi-Nioka et par une cinquantaine de prêtres.

Vœux perpétuels pour vivre la fraternité universelle chez les Petites sœurs de l’évangile de Charles de Foucauld

Vivre la fraternité universelle, voilà ce qui avait attiré Evelyne Muselefu vers la congrégation des Petites sœurs de l’évangile. Le dimanche 13 août, dans l’église paroissiale saint François-Xavier de Kinshasa-Masina, la religieuse a prononcé ses vœux perpétuels de chasteté, pauvreté et obéissance. Mgr Jean-Pierre Kwambamba, l’un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa, a présidé l’eucharistie. Puisque l’Eglise de la RDC fêtait, le 13 août, l’Assomption de la Vierge Marie, l’évêque a recommandé à Evelyne Muselefu d’avoir Marie comme exemple de vie dans la foi, la prière, l’humilité, l’obéissance et la pureté.

Nouveau prêtre à Bondo, nouvelles paroisses à Manono

Le tout premier prêtre combonien originaire du diocèse de Bondo, dans la province du Bas-Uélé, a été ordonné le 6 août dernier à Bondo dans la cathédrale Sainte Croix par l’évêque de Bondo, Mgr Etienne Ung’Eyowun. C’est le père Boniface Gbama. Les comboniens sont la seule congrégation religieuse présente aujourd’hui au diocèse de Bondo après le départ des tout premiers missionnaires, les pères croisiers.

L’évêque de Luebo invite au pardon pour rebâtir l’Eglise et la société

L’évêque de Luebo, dans les provinces du Kasai et du Kasai-central, Mgr Pierre-Célestin Tshitoko, a regagné son diocèse après de longs mois de repli à Kinshasa à cause de la violence des miliciens dits de Kamwina Nsapu. Au mois de mars, ils avaient notamment brûlé l’évêché, la cathédrale, la maison de la procure et la propédeutique diocésaine ainsi que la maison générale et la grande communauté des Sœurs du cœur immaculé de Marie de Luebo. Les rebelles avaient aussi pillé des communautés des Sœurs amies du Christ.

Mgr Sosthène Ayikuli aux petits chanteurs Pueri cantores : « Que la beauté de vos chants corresponde à la beauté de votre vie »

« Que la beauté de vos chants corresponde à la beauté de votre vie », a dit l’évêque de Mahagi-Nioka, dans la province de l’Ituri, aux petits chanteurs Pueri cantores, le dimanche 6 août, lors de la messe pour l’unité célébrée à Logo pour des milliers de jeunes de son diocèse. C’était la messe de l’unité. De nombreux jeunes ont pris leur engagement comme ceux qui l’ont déjà fait dans les cinq paroisses où l’évêque a déjà agréé des groupes de ces enfants âgés de quinze à dix-huit ans.

Première Journée d’excursion catéchétique des jeunes au diocèse de Kikwit

Au diocèse de Kikwit, dans la province du Kwilu, Mgr Timothée Bodika a inauguré, le samedi 5 août, une série d’excursion-catéchétique. Dans la cour du lycée Siama, l’évêque de Kikwit a célébré la messe pour quelque 2000 jeunes. Il les a ensuite entretenus autour du thème : « Les jeunes, la foi, le discernement vocationnel. »

L’évêque de Kikwit prépare ainsi les jeunes de son diocèse à suivre le prochain synode des évêques sur le thème de la jeunesse. L’évêque a demandé aux jeunes de ne pas avoir peur de s’exprimer.  Les jeunes ne
doivent pas être comme des gens qui contemplent le monde. Ils ont à dire et à faire pour le progrès de l’humanité et de l’Eglise. L’évêque de Kikwit a invité les jeunes au discernement de leur vocation avec l’aide de personnes avisées. N’hésitez pas, a dit Mgr Bodika, à répondre à l’appel de Dieu soit au mariage soit à la vie consacrée.
L’évêque de Kikwit a aussi invité tous ceux qui ont la charge d’encadrer les jeunes à les aider à voir loin pour qu’ils devienn…

Clôture des quinzièmes Journées diocésaines des jeunes de Mahagi-Nioka

L’évêque de Mahagi-Nioka, dans la province de l’Ituri, Mgr Sosthène Ayikuli, a célébré la messe de clôture des quinzièmes Journées diocésaines des jeunes dans la cour de l’église paroissiale Notre-Dame du bon secours de Biringi.

A Aru, les soeurs canossiennes se forment à la culture médiatique

Une trentaine de sœurs Filles de la charité servantes des pauvres, les canossiennes, ont entamé, le jeudi 3 août, à Aru, dans la province de l’Ituri, une session de cinq jours de formation à la culture médiatique. Venues des communautés de Kisangani, Bunia, Watsa, Ariwara et Kinshasa, soit de cinq diocèses, elles sont réunies dans les locaux du lycée Adia Lemi d’Aru. La formation est assurée par deux membres de l’équipe internationale des formateurs du Centre de Recherche et d’Education en Communication, le CREC, monsieur l’abbé Janvier Yameogo du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège et le père Jean-Baptiste Malenge, professeur de communication et de philosophie et correspondant de Radio Vatican à Kinshasa.

Centenaire d’ordination de l'abbé Stephano Kaoze

Le tout premier prêtre de la deuxième évangélisation du Congo, monsieur l’abbé Stephano Kaoze, a été ordonné prêtre voilà cent ans, le 21 juillet 1917, à Kirungu, dans l’actuel diocèse de Kalemie-Kirungu, dans la province du Tanganyka. Pour célébrer ce centenaire, l’évêque de Kalemie-Kirungu, Mgr Jean-Christophore Amade a ordonné 6 prêtres et 5 diacres le jeudi 20 juillet dernier. Il leur a recommandé de marcher sur les traces de Stephano Kaoze.

Retraite sacerdotale et profession religieuse à Kikwit

L’évêque de Kikwit, dans la province du Kwilu, Mgr Timothée Bodika, a présidé la messe de clôture, le dimanche 23 juillet, pour la retraite sacerdotale annuelle de six jours qu’il a animée au centre spirituel Kipalu. Ancien évêque auxiliaire de Kinshasa, installé comme évêque à Kikwit le 4 décembre 2016, Mgr Bodika a choisi pour la première retraite avec le clergé de Kikwit le thème : « Prêtre, deviens ce que tu es. » Expliquant le sacerdoce de la nouvelle alliance, Mgr Bodika a insisté sur la mission du prêtre de conduire le peuple de Dieu mais aussi sur les exigences du sacerdoce, notamment l’acceptation du célibat comme don de Dieu, l’obéissance à l’évêque et le détachement pour plus de disponibilité à Dieu et aux hommes. L’évêque a aussi insisté sur la vie communautaire et fraternelle, la prière commune, les repas, le partage des expériences. Soixante-dix prêtres ont participé à la retraite.

L’évêque de Bunia veut des prêtres au service de tous

Pour l’évêque de Bunia, dans la province de l’Ituri, l’Eglise a besoin de prêtres appelés par le Seigneur dans des circonstances diverses pour être au service, non plus seulement de leurs familles et de leurs tribus, mais de tout le monde sans discrimination.

Vœux perpétuels chez les Sœurs des pauvres de Bergame

Trois Sœurs des pauvres de Bergame ont prononcé leurs vœux perpétuels de religion dans l’église paroissiale saint Marc de Kinshasa-Kingasani, le dimanche 23 juillet. La supérieure provinciale, sœur Adolphine Ebu, a reçu les vœux des sœurs Mireille Iwaya, Mireille Kipiti et Gérardine Mibwa. Mgr Jean-Pierre Kwambamba, l’un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa, a présidé la concélébration eucharistique pour la circonstance. Et il a exhorté les religieuses à honorer l’histoire de la congrégation fondée par le bienheureux Luigi Palazzolo. Elles sont héritières de cette belle histoire qui compte notamment des consoeurs aînées qui ont fait l’offrande de leur vie au service des malades de la fièvre hémorragique Ebola en 1996 à Kikwit.

Nouveaux prêtre et diacres au diocèse de Tshumbe

Le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru, s’est enrichi d’un nouveau prêtre et de trois nouveaux diacres. Le dimanche 16 juillet, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo a ordonné prêtre monsieur l’abbé Laurent Okitakatshi. La veille, l’évêque de Tshumbe avait ordonné diacres les séminaristes François Wembolowa, Frédéric Lombo et Daniel Onawembo.

A Kikwit, professions religieuses chez les Sœurs de la Providence de Champion

Au diocèse de Kikwit, dans la province du Kwilu, le dimanche 16 juillet, Mgr Timothée Bodika a présidé une messe dans l’église du Sacré-Coeur, messe au cours de laquelle la supérieure générale des Sœurs de la Providence et de l’Immaculée Conception de Champion, sœur Marthe Dachet, venue de Belgique, a reçu les vœux perpétuels des sœurs Dorothée Pay-Pay et Marie-Jeanne Kisonji. Trois novices ont aussi prononcé leurs premiers vœux : les sœurs Eveline Manga, Viviane Kibala et Célestine Mbatuvwa. La supérieure générale les a invitées à la persévérance, à l’exemple des deux consoeurs aînées qui célébraient à la même occasion leurs vingt-cinq ans de consécration : les sœurs Marie José Anetubuna et Bernadette Muluba.

Nouveaux prêtres et diacres à Idiofa, Popokabaka et Kinshasa

De nouveaux prêtres et diacres ont été ordonnés le dimanche 16 juillet dans l’archidiocèse de Kinshasa et dans les diocèses d’Idiofa et de Popokabaka. Dans la cathédrale Sainte Famille de Popokabaka, dans la province du Kwango, Mgr Louis Nzala a ainsi imposé les mains sur messieurs les abbés Isidore Kusungula et Moïse Luzitu. Le chiffre de cinquante a été atteint pour le nombre des prêtres ordonnés par Mgr Nzala depuis les vingt-et-un ans qu’il est évêque.

« Kasai pour la paix » : une chanson par le missionnaire carme Jean-Marie Bukasa

« Kasai pour la paix », c’est le titre d’une chanson qui exhorte au retour à la paix dans la région du Kasai. Le père carme déchaux Jean-Marie Bukasa Malu, fils du Kasai, missionnaire à Brazzaville depuis une vingtaine d’années, est l’auteur de la chanson (en langue ciluba) diffusée sur les médias et sur les réseaux sociaux. Le prêtre explique son engagement pour la paix dans le Kasai mais aussi ailleurs en Afrique. Précédemment, il a chanté pour le Gabon, la Centrafrique et les deux Congo à chaque fois que ces pays ont vécu des conflits.

Les coopérateurs pauliniens célèbrent leur centenaire

Les coopérateurs pauliniens en RDC comme ailleurs sont entrés dans l’année du centenaire. Ce sont des collaborateurs laïcs des Filles de saint Paul, des Missionnaires de saint Paul et des Disciples du divin maître, trois congrégations religieuses fondées par le bienheureux Jacques Alberione et dédiées à l’apostolat de la communication sociale.

Un message du pape inspire la Fédération des Entreprises du Congo

Au sortir de l’église Notre-Dame de Fatima, le dimanche 2 juillet, Patience Dia, responsable de la communication à la Fédération des Entreprises du Congo, se dit touchée par le message du pape François publié à l’occasion de la cinquante-et-unième Journée mondiale des communications sociales célébrée, cette année, le 2 juillet, dans l’Eglise de la RDC. A l’homélie de la messe célébrée dans l’église Notre-Dame de Fatima de Kinshasa-Gombe, Mgr Jean-Pierre Kwambamba, évêque auxiliaire de Kinshasa chargé des communications sociales, a commenté le Message du pape intitulé : « Communiquer l’espérance et la confiance en notre temps. » 

Mgr Joseph Moko : « Il faut aussi parler de belles réalités du pays. »

L’Eglise de la RDC a célébré la 51ème Journée mondiale des communications sociales le dimanche 2 juillet. Dans l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Jean-Pierre Kwambamba, évêque auxiliaire chargé des communications sociales, a présidé une eucharistie dans l’église Notre-Dame de Fatima de Kinshasa-Gombe. Y ont participé : des membres de la commission diocésaine des communications sociales, des responsables des médias catholiques et des membres de l’association des coopérateurs pauliniens, fondée voilà cent ans par le bienheureux Jacques Alberione, fondateur aussi de congrégations religieuses dédiées à l’apostolat par les moyens de communication sociale.

Premiers vœux chez les Filles de saint Paul

Dans l’archidiocèse de Kinshasa, la famille paulinienne a célébré son patron, l’apôtre saint Paul, le vendredi 30 juin. Le père Patrick Nshole, de la société missionnaire saint Paul, l’a expliqué lors de la messe présidée dans la cour de la communauté des Filles de saint Paul sur la dixième rue à Kinshasa-Limete. Paul est le vrai fondateur de la famille paulinienne, d’après le bienheureux Jacques Alberione, qui a fondé la dizaine de congrégations et instituts dont certains sont présents en RDC, comme l’expliquera aussi, à la fin de la messe, le père Roberto Ponti, supérieur régional des missionnaires de saint Paul.

Le pape François visitera la RDC après les élections présidentielles et législatives

Le pape François rendra bien visite à la République démocratique du Congo. A quel moment et pour quelle raison son précédent voyage possible avait-il été annulé voilà quelques mois ? Le nonce apostolique en RDC, Mgr Luiz Mariano Montemayor, a répondu lors de la messe célébrée dans l’église du sacré-cœur de Kinshasa-Gombe, le jeudi soir, 29 juin. C’était la fête des saints apôtres Pierre et Paul. C’est la fête du pape. Et le nonce a tenu à remercier le Saint-Père pour son soutien et toutes ses interventions pour la paix en RDC.

Communiquer de bonnes nouvelles

Dans l’archidiocèse de Kinshasa, les communicateurs catholiques veilleront à répandre de bonnes nouvelles qui puissent communiquer l’espérance et la confiance. Ils le feront ainsi en suivant le message du pape François pour la cinquante-et-unième journée des communications sociales célébrée, cette année, le 2 juillet, selon le calendrier de l’Eglise de la RDC, c’est-à-dire le dimanche du temps ordinaire suivant le dimanche du Sacré-cœur de Jésus.