Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2017

Formation des formateurs sur la crise

Une centaine de formateurs et formatrices de religieuses et religieux ont clôturé, le vendredi 24 mars, un colloque de cinq jours organisé par l’Institut Supérieur Pédagogique Catholique de Kinshasa sur le thème « Etre formateur en temps de crise ». Les maîtres et maîtresses des postulants et des postulantes, des novices, hommes et femmes, ont suivi des conférences et ils ont échangé sur leurs expériences à propos des défis de la formation à la vie consacrée aujourd’hui, dans une société et une Eglise traversés par de multiples crises. Ils ont formulé des recommandations et pris des résolutions invitant notamment à se recentrer sur le Christ et à porter l’attention sur le témoignage de vie.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Appel au pardon et à la réconciliation par les évêques de Kole et de Budjala

« Qu’as-tu fait de ton frère ? » La question posée par Dieu à Caïn dans le livre de la Genèse sera le thème du plan pastoral annuel au diocèse de Kole, dans les provinces du Kasai oriental et du Sankuru. Mgr Emery Kibal a présenté ce thème lors d’une messe célébrée dans l’église paroissiale saint Paul de Lomela, le dimanche 19 mars. L’évêque de Kole clôturait une visite pastorale effectuée dans le doyenné saint Paul. Il venait d’Elingampongo, à plus de cinq cents kilomètres de Kole. Il a visité six paroisses et plus de soixante communautés ecclésiales vivantes.

Les souffrances de l'évêque

Un évêque souffre aussi. Sinon, sa vie serait-elle une vie chrétienne, dans la suite de Jésus qui a demandé à ses disciples de prendre chacun sa croix et de le suivre ? Pourquoi un évêque ferait-il exception ? La croix, l’évêque la porte sur sa poitrine, sur ses costumes ; il l’affiche partout.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les missionnaires oblats de Marie Immaculée s'installent dans le diocèse de Matadi

Dans l’église paroissiale saint Joseph de Songololo, à 90 kilomètres de Matadi, le dimanche 26 février, dans la province du Kongo-Central, Mgr Daniel Nlandu a présidé la messe pour accueillir et installer dans son diocèse des membres de la congrégation des Missionnaires oblats de Marie Immaculée. Mgr Louis Mbwol, évêque émérite d’Idiofa, ancien maître des novices, a accompagné une dizaine de ses confrères, venus avec lui de Kinshasa ou de Luanda en Angola. Une dizaine de prêtres du diocèse de Matadi, venus de Kinshasa, de Mbanza-Ngungu ou de Matadi, ont aussi concélébré.