Accéder au contenu principal

Le diocèse de Basankusu a prié pour la paix dans le pays



Dans les vingt paroisses du diocèse de Basankusu, dans la province de l’Equateur, la messe a été célébrée le dimanche 26 mars, quatrième dimanche de carême, pour demander au Seigneur de jeter un regard de paix et de miséricorde sur la République Démocratique du Congo. Dans la semaine du 19 au 26 mars, des animateurs pastoraux ont été déployés dans des Communautés Ecclésiales Vivantes pour expliquer aux fidèles le contenu du dernier Message de la Conférence épiscopale nationale du Congo intitulé : « Non au Blocage ». Le texte a été traduit en lingala, langue liturgique du diocèse de Basankusu.

La Conférence épiscopale, en communion avec le Saint-Père François, a convié les fidèles catholiques ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté à organiser, le 26 mars, une prière confiante pour la paix et à poser, en faveur des nécessiteux, des gestes de miséricorde spécialement pendant la période préélectorale en RDC.
Lors de l’homélie de la messe de ce dimanche 26 mars, Monseigneur Mokobe a éclairé les fidèles sur la mission des bons offices de la Conférence épiscopale. La mission consiste à offrir aux acteurs politiques et sociaux un cadre propice aux concertations pour un consensus qui privilégie les intérêts de la population et le bien-être.
L’évêque de Basankusu a invité les fidèles de son diocèse à quitter les activités des ténèbres. Par notre baptême, a-t-il dit, nous avons la mission prophétique de les démasquer. Nous sommes devenus lumière avec le Christ pour produire tout ce qui est bonté, justice et vérité. Il nous faut bannir le mensonge, la division, la haine et la cupidité qui causent des guerres et sèment la désolation dans le pays.

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.