Accéder au contenu principal

Pâques dans les diocèses de Molegbe et de Kilwa-Kasenga



 L’évêque de Molegbe, dans la province du Sud-Ubangi, Mgr Dominique Bulamatari, a célébré la messe de Pâques, le 16 avril, dans l’église paroissiale saint Joseph Ouvrier de Gbadolite. L’évêque a lu son message de Pâques soulignant la victoire du Christ sur la mort, du bien sur le mal et de la vérité sur le mensonge ou encore de la paix sur la guerre et de la justice sur l’injustice.

Jusqu’au mercredi 12 avril et depuis le mois de février, Mgr Bulamatari était en tournée pastorale dans les doyennés de Gemena et de Libenge. Accompagné de l’évêque émérite, Mgr Joseph Kesenge, l’évêque de Molegbe a conféré le sacrement de confirmation à des jeunes et des adultes ainsi préparés à mieux vivre la communion avec le Christ ressuscité.

Au diocèse de Kilwa-Kasenga, dans la province du Haut-Katanga, l’évêque a consacré son homélie de Pâques au Christ, Dieu vivant, triomphe sur les ténèbres. Pour Mgr Fulgence Muteba, la victoire historique du Christ traverse tous les temps et donne la force à tous les chrétiens. De sorte que forts de cette victoire, ceux qui croient en Christ n’ont plus rien à craindre dans ce monde. Le ressuscité les rend forts, de la même manière qu’il a sorti les Apôtres de la peur et de la torpeur au lendemain de sa résurrection. 

Mgr Muteba précise qu’il ne s’agit pas d’une force physique d’abord, mais bien évidemment de la force de la foi. « Par la foi, le Christ nous libère de toutes sortes d’esclavages qui nous tiennent prisonniers. Ces esclavages ne sont pas que de type spirituel, mais aussi culturel, social, économique et politique », a insisté l’évêque de Kilwa-Kasenga. 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.